ActualitésSports Gard

NÎMES Organiser la Box’in Night en mai, le combat de Sabri Belhabib

Sabri Belhabib, organisateur du Box'in Night, aux côtés de Stéphane, gérant de Design Carrelage, partenaire de l'événement (Photo Corentin Corger)

Après une première édition réussie en 2020, le promoteur Sabri Belhabib se démène pour que la Box'in Night 2021 ait lieu à Nîmes. Cet événement de K-1 (boxe pied-poing) a déjà été reporté au 15 mai et le plateau est déjà bouclé. Reste à savoir si les conditions sanitaires permettront la tenue de ce rendez-vous avec du public. 

C'est en avril 2019 que le concept du Box'in Night voit le jour à Alès créé par le local Sabri Belhabib. Une soirée de K-1, que l'on peut définir comme de la boxe pied-poing, avec des combats qui s'enchaînent et des titres honorifiques en jeu. Pour la première fois, l'événement s'est déplacé à Nîmes en février 2020 à la salle Pablo-Neruda. "Ça a été un succès avec 2 400 personnes présentes. Le maire Jean-Paul Fournier est même venu me remercier", se réjouit Sabri Belhabib.

Alors, fort de cette réussite, le promoteur veut rééditer la performance. Chose peu évidente en pleine crise sanitaire. Mais Sabri veut y croire pour le 15 mai alors que l'événement, initialement prévu le 3 février, a déjà été repoussé. Ce dernier peut compter sur le soutien de Nîmes métropole et de la ville de Nîmes qui lui met à disposition la salle de Pablo-Neruda pour organiser une soirée que le jeune homme n'envisage pas sans public. Pour monter cette Box'in Night 2021, l'organisateur est aussi soutenu par des partenaires privés à l'image de Design Carrelage.

"Ça fait bouger notre ville, alors on suit", répond le gérant Stéphane. Malgré ces aides, un tel événement a un prix notamment pour attirer des combattants de qualité. Alors pour compenser la perte financière liée à une jauge limitée, bien entendu si les conditions sanitaires le permettent, le promoteur lance l'Open Box'in Night. Toute la journée du 15 mai, de 10h à 17h, se tiendra un tournoi interclub et ce seront donc les enfants qui monteront sur le ring. Les parents paieront un pack de 20 € qui permettra de rester la journée et d'assister également aux combats du soir. Pour vivre seulement la soirée, le tarif sera de 15 €.

Un combat lors de la première édition de la Box'in Night à Alès (Photo Box'in Night)

"Je reste en garde. Je ne sais pas à quel moment je vais envoyer le crochet", résume Sabri Belhabib en restant dans le vocabulaire de la boxe quant à l'incertitude de cette édition 2021. Et si le premier crochet est raté pour mai, l'événement pourrait avoir lieu début juin cette fois-ci en plein air au stade Kaufmann. Mais le promoteur veut croire en la première date et le plateau est déjà bouclé avec une dizaine de combats au programme pour quatre ceintures en jeu.

Les boxeurs locaux sont évidemment mis à l'honneur. Déjà présents lors de la première édition, Eddy Faetmi et Sarah Lahaouzi, licenciée au KBCM (Kick boxing club de Marguerittes), seront présents. Parmi les autres combattants, on retrouve Franck Reoutzkoff ou encore Kamel Mohamed dont le frère Samir, star du kick-boxing, pourrait venir faire son jubilé à Nîmes tout comme Karim Bidouch. Comme l'année dernière, la soirée sera diffusée en intégralité sur RMC Sport.

Retrouvez en vidéo l'organisateur Sabri Belhabib qui évoque l'organisation de cette édition 2021 de la Box'in Night : 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité