Faits Divers

AU PALAIS Condamné six fois pour conduite sans permis, il projette de devenir chauffeur-livreur

Maitre Julie Peladan. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Maître Julie Peladan. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Sorti de détention le 24 décembre 2020 après une peine d’un an de prison pour conduite sans permis, Jonathan a été contrôlé au volant d’une BMW moins de deux mois après sa libération…

« On a le sentiment que vous vous moquez royalement du respect des lois », constate la présidente du tribunal correctionnel d’Alès, Manon Fauriel. Il faut dire que le casier judiciaire de Jonathan ne plaide pas en sa faveur : 14 mentions dont six pour des conduites sans permis. Et la septième lui pend au nez.

Le 19 février dernier, à 0h45, en plein couvre-feu, le jeune homme de 28 ans est contrôlé dans les rues d’Alès avec trois autres personnes à bord de son véhicule. « On s’était calé pour fumer une cigarette », déclare-t-il à l’audience. En garde à vue, il avait indiqué qu’il comptait « aller voir des filles ». Mais la contradiction n’intéresse pas vraiment le tribunal plus occupé à faire en sorte de ne plus retrouver Jonathan sur sa route. Et encore moins sur la route. « Quand on regarde votre casier judiciaire, on se demande ce qu’il vous faut pour comprendre ? », interroge la juge. « C’est vrai que je suis en faute », se contente de répondre ce père de deux enfants qui projette de devenir chauffeur-livreur. « Dès que j’aurais mon permis, je serais pris dans l’entreprise de mon cousin », assure-t-il.

Le problème, c’est que Jonathan ne sait ni lire, ni écrire, comme l’explique son conseil, maître Julie Peladan : « Il est en train d’apprendre pour obtenir le précieux sésame. On a quand même une évolution positive : il s’est inscrit au permis de conduire. Je vous demande de lui laisser une dernière chance et de l’obliger à passer son permis parce que la prison, sur lui, ça ne fonctionne pas ». Quelques instants plus tôt, la procureure, Nathalie Welte, avait justement requis un an de prison avec maintien en détention. En revenant de son délibéré, le tribunal prononce 18 mois de prison dont 6 avec sursis (soit un an ferme avec maintien en détention) assortis d’une obligation de passer le permis de conduire.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité