A la uneActualitésPolitique

RÉGIONALES Jean-Paul Garraud et Julien Sanchez : du coude-à-coude au côte à côte

Jean-Paul Garraud (à gauche), candidat RN aux Régionales en Occitanie, était en visite à Beaucaire ce jeudi 4 mars 2021 où il a rencontré le maire, Julien Sanchez. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Investi par le Rassemblement national le 23 février dernier, Jean-Paul Garraud conduira la liste du parti pour les Régionales en Occitanie. L’eurodéputé a choisi Beaucaire pour sa première visite officielle en tant que candidat à ces élections fixées (pour le moment) aux 13 et 20 juin prochains.

Deux candidats briguaient l'investiture du Rassemblement national pour les élections régionales en Occitanie. D'un côté, Julien Sanchez, de l'autre Jean-Paul Garraud. Le premier, le maire de Beaucaire, porte-parole du parti d'extrême-Droite de Marine Le Pen et président du groupe sortant au conseil régional, croyait en ses chances. Mais c'est le Toulousain, député européen, qui a finalement été choisi par le RN, lequel espère venir vendanger quelques voix sur les terres de Droite.

Jean-Paul Garraud était député Les Républicains (ex-UMP) de la 10e circonscription de la Gironde de 2002 à 2012, avant de rejoindre en 2019 les rangs de Marine Le Pen - via le mouvement La Droite populaire dont il est secrétaire général. Devenu eurodéputé cette même année, il avait activement participé au succès de Louis Aliot et à sa victoire à la mairie de Perpignan lors des dernières Municipales. Le retour d’ascenseur ne s’est pas fait trop attendre. Le magistrat a reçu le soutien du candidat aux Régionales de 2015, finalement vaincu par la socialiste Carole Delga.

La rivalité au placard

Au coude-à-coude pour gagner cette investiture, Jean-Paul Garraud et Julien Sanchez sont désormais, côte à côte, main dans la main, pour affronter la présidente sortante. Première visite officielle en tant que candidat, la venue du Toulousain à Beaucaire ce jeudi résonnait comme le symbole de cette union. "Nous voulions faire quelque chose ensemble pour effectivement bien montrer que nous partons soudés. Et que s'il y a eu deux candidatures, ça ne veut rien dire en termes de rivalité", a déclaré le candidat aux Régionales.

Le même de poursuivre : "Nous allons travailler ensemble. C'est ce qui fait la force d'ailleurs du Rassemblement national qui va bien au-delà du parti et qui s'ouvre. J'en suis une sorte de représentation avec Thierry Mariani et d'autres qui ont ont rejoint le mouvement." Toujours selon Jean-Paul Garraud, d'autres encore, préférant rester discrets, seraient susceptibles de les rejoindre. Il faudra attendre la présentation de la liste pour connaître leur nom.

Le candidat âgé de 65 ans s'est dit "très déterminé à gagner l'Occitanie. Je ne me lance pas pour faire de la figuration." Déçu du mandat de Nicolas Sarkozy, l'ancien élu LR (ex-UMP) l'assure : "Les idées que j'ai aujourd'hui sont les mêmes que celles que j'avais il y a 20 ans. Ce qui fait qu'aujourd'hui je suis naturellement là où je suis. J'ai fait tout ce que j'ai pu pour aider l'UMP à aller au bout de ce qu'on avait annoncé."

Quant au programme de campagne, il sera présenté en détail d'ici le mois prochain mais le candidat en dévoile quelques lignes en évoquant entre autres les transports et les lignes ferroviaires à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan. Non sans égratigner au passage la présidente socialiste de la Région : "Des sujets essentiels sur lesquels, malgré ce que dit madame Delga, elle a quand même des dissensions internes dans sa majorité avec des écologistes qui sont opposés à toutes les infrastructures qui accompagnent la ligne".

L'interview de Jean-Paul Garraud en vidéo

Jean-Paul Garraud a profité de sa venue pour annoncer la nomination de Julien Sanchez en tant que tête de liste départementale aux élections régionales. "Nous incarnons la seule alternative à Carole Delga", a indiqué le porte-parole du parti. Et le même de relancer : "La présidente sortante n'a jamais trouvé le chemin de Beaucaire en six ans donc je suis content que son principal adversaire, lui, soit parmi nous. Jean-Paul Garraud est dans une optique de rassemblement avec les habitants de la région".

L'interview de Julien Sanchez

Stéphanie Marin

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité