ActualitésSociété

TRANSPORT Ligne Alès-Bessèges : quatre semaines de concertation lancées dès le 9 mars

Arrivée des premiers kilomètres de rails de la ligne ferroviaire Alès-Bessèges début décembre en gare d'Alès-Tempéras. (Photo A-M Skora / DR)

Espérée depuis près d’une décennie par l’association des usagers de la SNCF du Gard et de nombreux locaux, la rénovation de la ligne ferroviaire Alès-Bessèges, destinée à désenclaver le nord du département, a franchi une étape importante de son processus avec l’accueil, en décembre dernier, en gare d’Alès, de plusieurs kilomètres de rails. Dès le 9 mars, la démarche se poursuivra avec le lancement d'une concertation publique.

"Enfin ! Après des années d’abandon par l’État, la SNCF, et l’ex-région Languedoc-Roussillon, la réouverture de la ligne Alès-Bessèges est actée", peut-on lire au début du communiqué adressé à la presse par l'association des usagers de la SNCF du Gard ce mardi.

En effet, huit ans après l'arrêt de la circulation, le collectif présidé par Anne-Marie Skora a assisté début décembre, avec un plaisir non dissimulé, à l’arrivée en gare d’Alès de plusieurs kilomètres de rails dédiés à la réhabilitation d’une voie de chemin de fer.

Quelques semaines plus tôt, mi-novembre, une phase de débroussaillage sur la voie avait déjà donné un premier indicateur favorable à la réhabilitation de la ligne Alès-Bessèges, dont la mise en circulation n'est toutefois prévue qu'en 2026. "Il serait temps d’accélérer le mouvement pour une mise en service bien avant 2026. Nous considérons cette date totalement inacceptable", revendiquent les auteurs du communiqué.

Capture d'écran du tweet publié hier sur le compte de l'association des usagers SNCF Gard.

Ainsi, le collectif entend témoigner son attachement à un dossier qu'il suit de très près depuis bientôt de dix ans en participant à une phase de concertation publique étalée sur quatre semaines et qui débutera par une première réunion à la salle du Tremplin de Saint-Ambroix le mardi 9 mars prochain, dès 16 heures.

Organisée par la région Occitanie et le réseau SNCF dans les communes desservies jusqu'au 4 avril prochain, la concertation est "une opportunité à saisir pour faire connaître vos souhaits en
matière d’horaires, de cadencement, d’accès et bien sûr de tarifs", veut croire l'association des usagers de la SNCF du Gard qui mise sur l'engagement des habitants du bassin dans la démarche.

Dans l'optique d'intégrer un maximum de citoyens au mouvement, le "bus de la concertation" circulera entre huit communes concernées par le trajet du train régional (*). Aussi, le site internet dédié à la concertation sera consultable dès le 8 mars. Plus que jamais, le retour de la ligne ferroviaire Alès-Bessèges est sur de bons rails.

Corentin Migoule

* "Le bus de la concertation" circulera entre huit communes : à commencer par une halte sur la place de l'Esplanade à Saint-Ambroix le 9 mars, de 8 heures à midi. Puis, le lendemain, sur la place des frères Nouvel, aux Mages, de 9 heures à 13 heures. Le même jour devant la mairie de Saint-Julien-de-Cassagnas, de 16 heures à 18 heures. Le jeudi 11 mars, place de la mairie à Bessèges, de 9 heures à 13 heures, puis à Salindres, place Charles-De-Gaulle, de 8 heures à 11 heures. La semaine suivante, le vendredi 19 mars, sur la place du marché de Molières-sur-Cèze, de 9 heures à midi. Puis le bouquet final en gare d'Alès le lundi 22 mars de 8 heures à midi, et le lendemain à Saint-Privat-des-Vieux, rue Florian, de 8 heures 30 à 11 heures 30. 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité