Actualités

CONNAUX Un pôle médical et une pharmacie plus grande pour la rentrée 2022

À la rentrée 2022, un pôle médical devrait sortir de terre et la pharmacie du village devrait déménager à la place de l'ancien local de Cévennes Motoculture. (Marie Meunier / Objectif Gard)

La semaine dernière, Stéphane Maurin, le maire de Connaux, a fait un point sur les futurs projets de la commune. Et notamment sur le futur pôle médical qui vient juste d'être validé.

Cette structure 100% privée se situera en bordure de la départementale 6086 et l'accès se fera par la rue du Languedoc. Le bâtiment de 270 m² sera construit juste derrière l'ancien magasin de Cévennes motoculture. Pourront y exercer un ou deux médecins, deux cabinets d'infirmières, un kinésithérapeute et un local pour un dentiste est prévu.

Ce projet est entièrement porté par la pharmacie de Connaux. Et justement celle-ci va s'installer dans le fameux local de Cévennes motoculture. Celui-ci va être réhabilité et agrandi de 13 m² pour mieux répondre aux besoins de la population. 25 places de stationnement seront aussi créées devant la nouvelle pharmacie et le pôle médical.

"La mairie vient en soutien pour porter ce projet. Mais pour Connaux, c'est une opération blanche. Cela coûtera 0 € à la commune mais c'est une vision à 20-30 ans pour le village", insiste Stéphane Maurin. En plus de créer de l'emploi, ces nouvelles structures implantées en bord de route veulent "ouvrir le village vers l'extérieur".

Huit caméras de vidéoprotection sur la commune

Pour accompagner ce projet, la mairie de Connaux a lancé une étude pour refaire et créer des trottoirs le long de la route d'Alès (RD 145) pour permettre aux habitants de se rendre au futur pôle médical et à la pharmacie à pied en toute sécurité.

Du côté du centre Lucien-Laville, le maire étudie la possibilité d'installer des bornes de recharge pour véhicules électriques sur le parking. Et aussi de faire un accès par la plaine à l'arrière pour rejoindre la départementale 6086 et désengorger les abords du futur pôle médical. "On a 29 associations à Connaux, il y a toujours du monde au centre Lucien-Laville, alors ça génère des flux de véhicules", justifie le maire.

À termes, huit caméras de vidéoprotection seront installées dans le village. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Autre mesure pour apporter plus de sécurité sur la commune : l'installation de caméras de vidéoprotection. Une partie a déjà été posée, il y en aura huit à termes. Le Premier magistrat assure que les images ne seront pas utilisées pour verbaliser, mais davantage pour rassurer.

Un premier véhicule utilitaire électrique d'ici trois mois pour les agents

Au volet environnement, la mairie va se doter d'ici trois mois d'un véhicule utilitaire électrique, de fabrication française. Il servira notamment au ramassage des feuilles. "On veut changer au fil du mandat, tous les ans, nos véhicules dans un mode plus écologique. On voudrait aussi acquérir un camion avec une grue pour éviter à nos agents techniques de soulever trop de poids et qu'ils puissent travailler avec un certain confort", détaille Stéphane Maurin. Ce dernier a également formulé une demande de subventions dans l'optique d'équiper les toits de la salle des fêtes et de l'école de panneaux photovoltaïques.

Un parc pour enfant (fabrication française) a été installé pour 33 000 €. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Il y a deux semaines, un tout nouveau parc pour enfants a aussi été installé sur la commune pour 33 000 €. Deux terrains de boules tout neufs ont aussi été aménagés à côté du city park il y a trois semaines. Des bancs et des tables de pique-nique seront ajoutées pour parfaire ce lieu de détente et de rencontres.

Des terrains de boules ont été aménagés il y a trois semaines, à côté du city park. (Marie Meunier / Objectif Gard)

En ce moment, l'agglomération du Gard rhodanien est en train de dessiner son projet de territoire. Une consultation citoyenne a été lancée et des premiers éléments qui sont ressortis, il y a notamment une appétence pour les modes doux et plus particulièrement le vélo. Le maire de Connaux y voit une opportunité pour rénover la toiture d'un vieux lavoir de la commune, situé en bordure de la route reliant Saint-Paul-les-Fonts, l'ancienne voie de chemin de fer. "L'idée, c'est de faire de cet endroit un point d'attrait pour les touristes à vélo. On y installerait des tables de pique-nique pour en faire un lieu de pause", conclut le maire.

Le maire de Connaux projette de faire de ce lavoir un point d'attrait pour les voyageurs à vélo. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité