A la uneActualitésEconomie

VERGÈZE Débrayage à la source Perrier


Ce mercredi, des cadres de la source Perrier ont débrayé, protestant contre la notion de « spécialisation » qui figure dans le plan Vergèze 2024.
Au coeur des désaccords, le plan « Vergèze 2024 » qui doit déboucher sur la suppression de 250 emplois sur la base du volontariat. C’est plus exactement la réorganisation que génère se plan qui pose problème. Le syndicat CFE CGC (Confédération française de l’encadrement – Confédération générale des Cadres) proteste contre la notion de « spécialisation » qui figure dans ce plan.
« Cette notion fallacieuse de spécialisation n’a qu’un seul objectif, celui de ne pas appliquer la revalorisation de salaire selon les accords en vigueur. Elle est particulièrement injuste pour les REA (NDLR : Responsable d’équipe autonome) » Le mouvement de protestation s’est déroulé ce mercredi, par tranche de deux heures, avec les équipes de nuit, du matin, d’après-midi et de jour.
« Les responsables d’équipes autonome d’aujourd’hui, qui sont le premier maillon de la direction, ne le seront plus demain. Des postes de coordinateurs leur sont proposés et ça leur enlève l’essence même du management. Demain, ils vont se retrouvés avec 80% d’administratif à faire et sans revalorisation de salaire. Nous demandons à la direction de revenir sur la notion de spécialisation », regrette Rudy Therond, titulaire CSE et délégué syndical. Un autre débrayage est prévu samedi de 16h à 17h et de 17h à 18h avec les équipes de suppléances.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité