Faits Divers

NÎMES En récidive de violences sur la police, il est placé sous contrôle judiciaire

illustration
La nouvelle a fait le tour du commissariat en moins d'une heure. L'homme qui avait refusé un contrôle de police, mardi en soirée dans le quartier de Pissevin, a été libéré, vendredi soir, par un juge des libertés et de la détention.
Le parquet de Nîmes souhaitait une détention provisoire en vue d'une comparution immédiate mardi. L'avocat du mis en cause, maître Baptiste Scherrer, a plaidé et obtenu le contrôle judiciaire de son client... Ce dernier comparaîtra en juin prochain pour "rébellion, provocation à l'émeute et violences sur une personne dépositaire de l'autorité publique en récidive".
Le mis en cause après avoir refusé le contrôle, avait demandé à ses copains de quartier d'intervenir pour éviter son interpellation. Une situation compliquée pour un équipage de la police qui avait dû faire usage de la grenade de dispersion. Durant cet épisode, le suspect qui était menotté d'une seule main était parvenu à fuir en bousculant et blessant un policier. En fuite pendant 48h, il avait fini par se rendre au commissariat de Nîmes, jeudi, où il avait été placé en garde à vue.

Publicité
Publicité
Publicité

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pais où les délinquants ont plus d droits que les simples citoyens ou victimes. Il serait temps de rééquilibrer la balance de la justice ! Elle touche terre côté délinquants et criminels !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité