A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Lille : des Dogues au bout de leur marathon

Avec l'enchaînement des matches, les Lillois ont pu compter sur leur solidité défensive. (Photo Anthony Maurin)
Ce dimanche, le Nîmes Olympique se déplace au Stade Pierre-Mauroy pour défier Lille à 17 heures. À la veille de ce choc des extrêmes entre le leader et l'avant-dernier de Ligue 1, Objectif Gard présente les forces en présence au sein du club nordiste. 
18 matches en 74 jours. C'est le rythme infernal que le Losc s'est imposé depuis le 6 janvier, date de la dernière défaite nordiste en championnat contre Angers (1-2). Dès lors, les seuls revers des hommes de Christophe Galtier ont été les éliminations en Europa League contre l'Ajax Amsterdam (1-2 ; 2-1) et en Coupe de France cette semaine contre le Paris-Saint-Germain (3-0).
Un véritable marathon que les Lillois ont abordé avec succès, malgré l'absence Burak Yilmaz, le buteur turc et véritable leader de cette équipe, longtemps touché au mollet. "Araujo et Yazici ont quant à eux un peu baissé de pied tandis que Jonathan David est monté en puissance à la pointe de l'attaque, souligne Olivier Fosseux, journaliste à la Voix du NordGlobalement, le Losc a bien géré cette période sans Yilmaz, mais son retour va faire beaucoup de bien à l'équipe. D'autant qu'il s'est montré plutôt en forme contre le PSG mercredi." 

Après le marathon, le sprint final

Sérieux et enchaînant les bons résultats en championnat, Lille reste malgré tout moins flamboyant en 2021. "Il faut dire qu'il y a eu beaucoup de matches serrés contre des équipes de bas de tableau qui défendaient bas, explique Olivier Fosseux. Les attaquants ont parfois manqué de spontanéité et de fraîcheur face à des formations venues pour prendre un point."
Un profil d'adversaire qui correspond au Nîmes Olympique, dont se méfie l'entraîneur lillois, Christophe Galtier. "Nîmes a beaucoup de vertus et de qualités et c'est une équipe qui marque des buts", a-t-il déclaré ce vendredi en conférence de presse. Avant la trêve internationale et pour garder son fauteuil de leader, Lille n'a pas le choix et doit conclure son marathon par une nouvelle victoire. Avant de s'attaquer à un tout autre exercice : le sprint final.

Boris Boutet

Le joueur à suivre : Jonathan David

Alors que ses partenaires de l'attaque étaient en pleine bourre à l'automne, Jonathan David cherchait en vain de l'efficacité. Mais depuis 2021, les choses ont changé. "Il a pris ses responsabilités et mis des buts cruciaux contre Reims et Marseille par exemple, analyse Olivier Fosseux. En plus de ses qualités physiques et techniques, c'est un attaquant qui a beaucoup de flair. Il anticipe les erreurs des défenseurs et les ballons susceptibles de traîner dans la surface. Il doit encore progresser de la tête, un secteur où il est peu décisif." 

Pascal Plancque vu de Lille

Si Christophe Galtier est passé par le Nîmes Olympique comme joueur, le coach des Crocos, Pascal Plancque, a bien connu le Losc dont il a entraîné la réserve entre 2002 et 2007 avant de devenir adjoint de Claude Puel de 2007 à 2009. "C’est un enfant du club, de la ville", a imagé son homologue nordiste ce vendredi en conférence de presse. Pour Olivier Fosseux, Pascal Plancque a laissé le souvenir d'un "technicien proche de ses joueurs. Il aimait faire progresser les jeunes. C'est notamment lui qui avait repéré Adil Rami (qui évoluait alors à Fréjus, ndlr). Il l'avait accueilli, encadré et lui avait appris l'exigence du haut niveau." 
Le 11 probable : Maignan - Celik, Botman, Fonte, Renildo- Ikoné, Xeka, André, Bamba - David, Yilmaz

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité