A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Déboussolé en Russie, Nîmes condamné à l’exploit au match retour

Quentin Minel et les siens menaient à la pause avant de craquer en deuxième période (Photo USAM)

Pourtant en tête à la pause (15-13), l'USAM Nîmes Gard s'est écroulée en deuxième période et s'incline finalement 30-25 lors de son 8e de finale aller de la Ligue européenne de l'EHF chez les Russes de Tchekov. Pour espérer entrevoir les quarts de finale, les Usamistes vont devoir s'imposer de six buts au match retour. 

C'est face aux Russes de Tchekov que 27 ans après, l'USAM dispute à nouveau un huitième de finale d'une compétition européenne et ouvre le bal de ce deuxième tour de la Ligue européenne de l'EHF. Fait rare dans le contexte actuel compte tenu de la pandémie mondiale, c'est dans une salle avec du public, certes masqué, que la rencontre s'est déroulée. Une situation qui semble moins perturber les Français en début de match que l'absence de Mohammad Sanad. Touché au talon lors du match perdu samedi (31-27) face à Nantes, l'Égyptien a dû déclarer forfait ce mardi.

C'est donc le jeune Romain Tesio qui, au pied levé, se retrouve à assumer un rôle à haute responsabilité. Et même si son équipe prend les devants dans cette entame (1-4, 7e), l'ailier droit formé au club est largement en échec. Ses trois premières tentatives sont repoussées par le portier russe, la quatrième sera la bonne mais il est remplacé dans la foulée par Vid Kavticnik, arrière de métier mais qui peut dépanner à ce poste. Le Slovène termine à la pause avec deux buts en trois tentatives.

Un premier acte satisfaisant

Les locaux rattrapent vite leur retard des premières minutes (4-4, 12e). De part et d'autre, on assiste à des séquences brouillonnes avec plusieurs pertes de balles. Si dans le jeu tout n'est pas encore fluide côté gardois, le dernier rempart est déjà en grande forme. Étincelant actuellement, Rémi Desbonnet réussit déjà 10 arrêts en moins de 20 minutes de jeu et permet aux siens de garder les Russes à distance même si elle est courte. On sent la Green team supérieure mais elle manque d'intensité et d'efficacité pour vraiment prendre l'ascendant.

Étincelant en première période, Rémi Desbonnet s'est éteint comme tous ses partenaires en seconde période (Photo USAM)

Les exclusions consécutives de Quentin Dupuy et Rémi Salou n'impactent pas le score grâce à un arrêt fabuleux du gardien français qui empêche Tchekov de réduire la marque. Quentin Minel donne deux buts d'avance aux Usamistes juste avant la pause (13-15). Comme il y a trois jours, Nîmes rate complètement le début du second acte en encaissant un avec un 4-1 sec. Ahmed Hesham, par deux fois, O'brian Nyateu et Kavticnik ne transforment pas leur tentative. Logiquement, les Russes reprennent l'avantage.

La descente aux enfers

Seul Michaël Guigou parvient à empiler les buts notamment à sept mètres. Un capitaine de l'équipe de France qui endosse avec bonheur le rôle du buteur à la place du Pharaon. Mais de manière générale, la réussite fuit les Français sur cette deuxième période. Et défensivement, ils sont beaucoup plus friables et sont facilement pris à revers par leur adversaire (22-20, 41e). Le temps mort demandé par Franck Maurice n'a pas l'effet escompté. Benjamin Gallego décide de défendre plus haut mais rien n'y fait. Même Desbonnet sombre avec ses partenaires. Il ne réalise qu'un seul arrêt sur ce second acte et cède sa place à Teodor Paul.

Dans ce second acte, Nîmes n'est jamais parvenu à inverser la tendance et a échoué à tous les niveaux, encaissant un 17-10 au retour des vestiaires. Les Gardois n'ont marqué aucun but sur les cinq dernières minutes laissant les Ours russes prendre le large et une belle option sur la qualification en quart de finale avec ce succès 30-25. Cependant, impossible n'est pas Nîmois ! Il reste un match retour mardi prochain au Parnasse. Pour poursuivre l'aventure européenne en quart de finale, la mission est simple : il faudra l'emporter de six buts. Un exploit sinon rien !

Corentin Corger

Ligue européenne de l'EHF. 8e de finale aller. Salle : Sport Hall "Olimpiyskiy" Chekhov. Chekhovskie medvedi - USAM Nîmes Gard 30-25 (mi-temps : 13-15). Arbitres : M.M. Boricic et Markovic (Serbie). Deux minutes à Tchekov : Ostashchenko (3e), Ermakov (37e, 51e, 60e). Deux minutes à Nîmes : Salou (11e, 25e), Dupuy (23e), Minel (40e). Disqualification : Ermakov (60e).  

Tchekov : Pavlenko (6 arrêts sur 21 tirs), Stelmakh, Grushko (9 arrêts sur 19 tirs) ; Kiselev (6/7), Kotov (1/3), Andreev (2/2), Pavlenko, Sinitcyn, Kotov (9/13), Ostashchenko (4/5), Kornev (1/3), Furtsev, Maslennikov (2/3°, Ermakov, Kulak (0/1), Kosorotov (5/12). Entraîneur : Vladimir Maksimov.

USAM : Desbonnet (12 arrêts sur 37 tirs), Paul (1 arrêt sur 6 tirs) ; Gallego (2/2), Rebichon, Salou (1/1), Nyateu (3/5), Dupuy, Tesio (1/4), Guigou (8/8), Kavticnik (2/4), Tobie (1/3), Acquevillo (0/2), Nieto, Minel (4/7), Hesham (3/8), Sanad. Entraîneur : Franck Maurice.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité