ActualitésInsolite

BAGNOLS/CÈZE La passerelle de Carmignan offerte au royaume d’Elgaland-Vargaland

Les élèves de l'école d'art suédoise du Mont Cotton ont fait une performance artistique autour de l'eau et du verre. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Carl Michael von Hausswolf, souverain du royaume Elgaland-Vargaland, était en visite à Bagnols/Cèze, ce mercredi 24 mars. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce mercredi, la Ville de Bagnols-sur-Cèze recevait pour la seconde fois un invité de marque : Carl Michaël von Hausswolff, invité par l’école d’art suédoise du Mont Cotton. Ce nom ne vous dit rien ? Il s’agit d’un artiste de renommée internationale, né en Suède, qui a fait de la création sonore sa principale activité.

Mais ce n’est pas tout… Carl Michaël von Hausswolff est aussi roi autoproclamé du royaume Elgaland-Vargaland. Royaume conceptuel qu’il a créé en 1992 avec son ami, Leif Elggren, qui compte aujourd’hui « une population de 1 496 citoyens, autant que les îles Pitcairn, les îles Coco et le Vatican réunis », affirme Sa Majesté. Si le pays n’est pas officiellement reconnu, malgré plusieurs demandes, il dispose de sa monnaie, son hymne, sa constitution et même son drapeau.

Les élèves de l'école d'art suédoise du Mont Cotton ont fait une performance artistique autour de l'eau et du verre. (Marie Meunier / Objectif Gard)

« Ce royaume est constitué de tous les territoires mal définis, au statut incertain, qu’ils annexent. Ce sont les no-man’s lands, les lignes de frontières, les territoires maritimes hors des zones nationales, mais ce peut être aussi des territoires mentaux comme l’état de conscience en début ou fin de sommeil, des créations virtuelles, etc. », indique Helena Schmidt-Bourges, directrice de l’école d’art suédoise du Mont-Cotton.

Le roi Carl Michael von Hausswolf avec Helena Schmidt-Bourges, directrice de l'école du Mont Cotton. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Et désormais le royaume Elgaland-Vargaland compte un nouveau territoire : la passerelle de Carmignan, cédée symboliquement par la Ville de Bagnols. « Nous vous livrons en complément de votre conquête le gazouillis des oiseaux, les gargouillis de la rivière et la couleur du ciel du moment… », ajoute même Michel Cegielski, adjoint à la culture. Quelques automobilistes, un peu surpris, ont même reçu des mains des élèves de l’école d’art accoutré de robes blanches un visa symbolique du royaume.

Le roi Carl Michael von Hausswolf avec Michel Cegielski, adjoint à la culture de Bagnols. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Mais avant cela, tout un cérémonial assez déroutant a eu lieu. Découpage de ruban sur la passerelle, haie d’honneur pour le roi puis performance artistique au bord de la Cèze autour des sons du verre et de l’eau. Depuis quelques temps, l’école du Mont-Cotton est considérée comme une ambassade de ce pays non-officiel.

« Il y a deux ans, nous avions été magnifiquement accueillis au bord de la Cèze. C’est pourquoi, nous n’avons pas hésité à revenir en remplissant toutes les conditions sanitaires et administratives. Nous remercions la Ville de Bagnols qui aide à agrandir le royaume actuel », discourt le roi. Et pour marquer le coup, une petite plaque représentant le drapeau d’Elgaland-Vargaland a été fixée sur le pont.

La plaque représentant le drapeau du royaume Elgaland-Vargaland a été fixée sur la passerelle de Carmignan. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Est-ce que le royaume mettra pour autant la main au porte-monnaie en cas de travaux ? Pas sûr… Ce qui n’a pas empêché Michel Cegielski de souhaiter « longue vie à Ergaland-Vergaland, à son souverain et ses sujets. Qu’ils puissent conquérir le monde, l’habiller de beau, de rêves et d’imaginations nouvelles. » Preuve que les esprits ne sont pas aussi étroits que la passerelle de Carmignan. D'ailleurs, Jean-Christian Rey, président de l'Agglomération, absent à ce moment-là, a laissé un discours à son collaborateur de cabinet, qui suggère que l'Agglo trouve le prochain endroit qui permettra au royaume d'étendre ses frontières "lors de la prochaine visite d'État".

Marie Meunier

En cette nuit de mercredi à jeudi, Carl Michaël von Hausswolff sera avec les élèves de l’école d’art du Mont Cotton à la Chartreuse de Valbonne pour tenter de capter et d’enregistrer des sons venus de l’au-delà.

Si vous souhaitez compter parmi les citoyens du royaume Ergaland-Vergaland, il suffit de remplir un formulaire pour obtenir votre passeport. Plus d'infos sur le site internet en cliquant ici.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Enfin un peu d’air frais dans ce monde culturel « pourri » par le virus et par la désorganisation ambiante !
    Oui, il faut rever, oui, il faut imaginer et quoi d’autre que le Culturel. bravo à la ville de Bagnols.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité