A la uneActualitésSociété

GARD La CCI vote son budget et acte son plan de relance

Alain Godot, Audrey Carbo, Éric Giraudier et Jean-Marc (Photo Anthony Maurin).

Éric Giraudier, le président de la Chambre de commerce et d'Industrie (CCI) du Gard, a présenté les actions de relance co-construites avec des chefs d’entreprises du Gard. Il a également annoncé le budget prévisionnel 2021 de la chambre consulaire.

Les temps économiques ne sont pas à la rigolade mais il faut bien continuer de vivre, de se projeter dans l'avenir, d'anticiper. " Nous vous présentons aujourd'hui le résultat de nos travaux sur le plan de relance et sur l'urgence actuelle. Nous étions en assemblée générale il y a vingt minutes et Jean Castex, le Premier ministre, a tenu à intervenir. Une grande première ! ", débute le président de la CCI gardoise, Éric Giraudier.

Avant toute chose, parlons du budget prévisionnel pour 2021, validé en visioconférence et voté à distance. " Ce budget s'inscrit et prolonge le redressement, évoque Éric Giraudier. La situation financière est positive, notre taux d'endettement est quasi nul. Comment pourrions-nous venir en aide à des sociétés si notre gestion n'était pas équilibrée ? C'est facile de serrer les boulons et d'arrêter de faire des actions mais nous ne sommes pas comme ça ! "

Être au plus proche des réalités du terrain

En tout, le nombre d'étudiants est passé de 3 400 en 2016 à 4 100 en 2020. Le nombre de porteurs de projet accompagnés est quant à lui passé de 592 à 793 et le nombre des entreprises sensibilisées et accompagnées a quasi doublé en passant de 7 890 en 2016 à 15 000 l'an dernier.

" Il est important de maintenir l'équilibre de cette gestion en ayant des indicateurs de qualité, ajoute Éric Giraudier. Nous agissons comme une racine carrée, nos actions démultiplient les résultats. Nous sommes plus que jamais au côté des entreprises. Soyons pragmatiques, écoutons le terrain. Nous avons pensé un plan de relance en trois parties : le tourisme, le commerce et l'industrie. "

Pour Audrey Carbo, vice-présidente CCI Gard "commerce" et très concernée par les actions de relance pour la filière, " beaucoup veulent entreprendre ! Surtout des porteurs de projets qui émergent ! " Il faut dire qu'il y a 16 000 commerçants dans notre département.

En quatre actions, le plan commerce se détaille comme suit : soutenir les unions commerciales, développer les chèques cadeaux (Fédébons), accompagner et former les commerçants, notamment sur le numérique et, pour finir, créer des pactes de relance territoriaux pour lesquels trois parties seront unies : la mairie, la CCI et une union commerciale. Pour cette première partie du plan en version commerce, la CCI va injecter 746 000 euros.

Audrey Carbo et Éric Giraudier (Photo Anthony Maurin).

Responsable de la partie "tourisme", Jean-Marc Groul, directeur du Seaquarium et président du club des sites touristiques du Gard, est clair : " Le tourisme va très, très mal... Plus mal que ce que vous croyez ! Il est important de se sentir soutenu mais là, nous sommes dans l'urgence. Beaucoup d'entre nous doivent être protégés mais on ne peut pas miser que sur l'urgence absolue. Il faut aider les entreprises touristiques dans leur développement et accroître leur activité ainsi que leur visibilité. Nous devons mieux connaître notre public, avoir une bonne gestion et relier tous les atouts que nous avons sur notre territoire ! " Budget de la partie tourisme, cafés, hôtellerie et restauration ? 373 000 euros investis cette année pour tenter de faire bouger la clientèle d'un site à un autre via, par exemple, des QR codes.

Une Maison de l'entreprise pour le 3e trimestre 2023

C'est Alain Godot, président directeur général d’Innowtech qui s'occupe de la partie "industrie". 575 000 euros y seront injectés en cinq actions distinctes. Ils s'agira de conquérir de nouveaux marchés et financer la relance, de développer les circuits courts, d'aligner les ressources humaines du territoire sur les besoins des entreprises, de mutualiser les actions pour être plus pertinent et rendre le territoire plus attractif pour attirer les talents et les entreprises.

Au total, la CCI du Gard met 1,6 million d'euro sur la table en 2021 pour lutter contre la crise actuelle. " Quand la CCI engage 1 euro, ça génère entre 7 et 9 euros sur le territoire. Ça va être intéressant. Nous sommes dans l'économie réelle. Nous serons efficaces et pertinents. Ce que nous créons là, on va le maintenir. C'est un combat quotidien ! ", conclut le président Giraudier qui a aussi évoqué la future Maison de l'entreprise. Selon lui, d'ici quinze jours l'architecte sera choisi et le bâtiment à plus de 11 millions d'euros devrait sortir de terre pour le troisième trimestre 2023.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité