ActualitésFaits Divers

SAINT-CHRISTOL-LÈS-ALÈS Une nouvelle permanence pour la police nationale

Le commissaire Florent Ravel et le maire de Saint-Christol-les-Alès, Jean-Charles Bénézet. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le commissaire Florent Ravel et le maire de Saint-Christol-les-Alès, Jean-Charles Bénézet. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Le 7 avril prochain, la police nationale réinvestira un peu plus la commune de Saint-Christol-lès-Alès en proposant à la population une permanence tous les premiers et troisièmes mercredis du mois. 

Le bassin alésien ne compte que deux communes en « zone police » : Alès et Saint-Christol-lès-Alès. Si la première dispose d’un commissariat conséquent, la seconde bénéficiait jusqu’alors d’un local avec une présence policière ponctuelle. Le maire de la commune, Jean-Charles Bénézet, en collaboration avec les services de la police nationale et du commissaire Florent Ravel, a souhaité donner un nouvel essor en réaménageant les locaux et en instaurant une présence bien plus régulière.

La population pourra désormais aller à la rencontre de sa police deux fois par mois, les premiers et troisièmes mercredis du mois, de 14h à 17h. Pour trouver le local, c’est facile, il jouxte les locaux de la police municipale, à deux pas de la mairie. « Quand je suis arrivé sur la circonscription, je me suis aperçu que ce qui nous faisait défaut était une présence pour discuter de différents sujets liés à la délinquance. Là, c’est le but, on veut renouer le dialogue et créer un lien direct avec la population », explique le commissaire Ravel.

Les habitants pourront évoquer avec les cadres des forces de l’ordre différentes problématiques comme les troubles de voisinage, les nuisances sonores, des soupçons de violences conjugales… Il ne sera en revanche pas encore possible de déposer une plainte. « On espère pouvoir le mettre en place prochainement », poursuit le commissaire qui insiste : « La police ne fait pas que passer à Saint-Christol-les-Alès. On est à votre écoute ». La preuve : ses services enregistrent environ 270 plaintes par an qui, comme partout, sont principalement liées à des violences, des cambriolages et des menaces.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité