A la uneFaits Divers

BEAUCAIRE Les gendarmes assistent en direct à la transaction : 70 kilos de cocaïne contre 1,2 million d’euros

Photo : Gendarmerie de la région PACA

C'est une prise exceptionnelle effectuée par les gendarmes des Bouches-du-Rhône.

Les gendarmes du 13, mais aussi le GIGN et des renforts du grand sud, 300 militaires au total, ont effectué, mercredi, à partir de 6h du matin, une série d'arrestations et de perquisitions sur les communes de Tarascon et Beaucaire. Une opération résultant de plusieurs mois d'enquête de la part de la section de recherches de Marseille, dans un dossier dirigé par un juge d'instruction de la JIRS de Marseille.

Photo : région de gendarmerie PACA

Les enquêteurs surveillaient depuis plusieurs mois un homme originaire de Bellegarde dans le Gard et habitant dans une cité de Tarascon. Ils avaient acquis la certitude que ce grossiste centralisait un trafic de drogue et plus précisément de cocaïne irriguant le grand Sud-Est de la France, de Nice à Montpellier. Les gendarmes de la section de recherches de Marseille suivaient depuis vendredi dernier le routier lituanien qui descendait des Pays-Bas.

Dans la nuit de mardi à mercredi le transporteur se garait dans la zone d'activité de Beaucaire. Puis les évènements se sont précipités. Mercredi matin, vers 6h donc, le Gardois dans le viseur des gendarmes et le chauffeur lituanien avaient rendez-vous sur le parking de la zone commerciale de Beaucaire. C'est à cet endroit précis que les militaires ont constaté que les deux hommes s'échangeaient leur cargaison respective devant les yeux des militaires.

Le Gardois donnait 1,2 million d''euros en liquide et recevait de la part du conducteur du poids-lourd 70 kilos de cocaïne. Immédiatement arrêtés, les deux hommes ont été placés en garde à vue où ils se trouvent encore ce jeudi. D'autres arrestations et perquisitions étaient réalisées à Beaucaire et Tarascon.

Des perquisitions ont également permis de trouver dans une autre cache près de deux millions d'euros en plus, conditionnés sous vide, la 3e plus importante découverte en valeur par un chien stupéfiants en France. Au total donc la saisie d"hier aura permis de récupérer 3 millions d'euros en petites coupures. Le Gardois, inconnu de la justice jusqu'à ce dossier, aurait un chiffre d'affaires évalué à près de 1,5 million d'euros par mois, une fois le produit revendu aux consommateurs.

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité