ActualitésSociété

CRUVIERS-LASCOURS Un tout nouveau marché hebdomadaire, la bonne affaire

Le stand "Vézénobres coquillages" était plébiscité à l'heure de notre venue. (Photo Corentin Migoule)
Le stand "Vézénobres coquillages" était plébiscité à l'heure de notre venue. (Photo Corentin Migoule)

Depuis un mois, la commune située dans le "triangle d'or" à quasi égale distance d'Alès, de Nîmes et d'Uzès, propose un marché hebdomadaire chaque vendredi après-midi. 

Commune d'un peu plus de 700 âmes, Cruviers-Lascours disposait déjà de son "Petit marché", du nom de l'épicerie du village qui, depuis plusieurs années, rend bien des services aux habitants. Mais la commune possède désormais un petit marché hebdomadaire, qui se tient chaque vendredi après-midi, de 15 heures à 19 heures.

Si elle refuse de s'attribuer le mérite de la mise en œuvre du projet, Marie-Jeanne André y a grandement contribué : "Il y avait une demande des habitants en termes d'animations depuis quelques années. Alors j'avais commencé par mettre en place le marché de Noël", se souvient la conseillère municipale.

Petit marché deviendra grand

En prenant exemple sur les marchés communaux aux alentours, le conseil municipal s'est alors mobilisé pour faire revivre un marché sur le village. "De trois stands au départ il y a un mois, on est passé pratiquement à douze aujourd'hui", apprécie Marie-Jeanne André. Installés sur le parvis de la mairie, les commerçants n'ont pas vocation à "concurrencer l'épicerie", rappelle le maire, Fabien Fiard, qui préfère parler d'"activité complémentaire". 

Les amateurs de charcuterie peuvent aisément y trouver leur bonheur, tout comme ceux qui apprécient les fruits de mer et le poisson frais. Le tenancier du stand "Vézénobres coquillages" est en effet le "moteur du marché" d'après l'édile qui y passe l'essentiel de ses vendredis après-midi. Une animation hebdomadaire où l’on peut aussi trouver une savonnerie, des créatrices de vêtements, un stand de pâtisserie, un graveur sur verre… "C'est un service de plus pour la commune", résume Marie-Jeanne André, qui espère que "le petit marché deviendra grand" grâce à la venue des habitants des villages voisins, "accueillis avec grand plaisir".

Corentin Migoule

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité