Actualités

BELLEGARDE Pas de hausse des impôts pour 2021, pas de baisse non plus

La fontaine aux Lions à Bellegarde. (Photo : Anthony Maurin/Objectifgard)

Lors du dernier conseil municipal à Bellegarde, l'élue d'opposition, Judith Florent regrettait le choix de la majorité de ne pas diminuer le taux d'imposition "pour rendre un petit peu de pouvoir d’achat aux habitants".

"Nous avons décidé de ne pas augmenter la fiscalité locale et donc de garder les taux de 2020 que ce soit pour le foncier bâti qui est de 14,85% ou le non-bâti qui est de 54,45%", a déclaré le maire de Bellegarde, Juan Martinez. Une décision soumise au vote du conseil municipal la semaine dernière. Quatre mains se sont levées pour s'y opposer. L'un d'elles appartient à Judith Florent, élue d'opposition. "On trouve un peu regrettable qu’au vu du budget que vous nous avez présenté et des économies qui ont été faites en raison de la crise sanitaire, on n’ait pas pu diminuer ce taux d’imposition pour rendre un petit peu de pouvoir d’achat aux habitants", a-t-elle déclaré avant que l'assemblée ne procède au vote.

"Rassurez-vous, on baissera les impôts au cours du mandat"

La commune a clôturé l'année 2020 avec un excédent budgétaire de 2 195 143, 66€. Il sera reporté au budget primitif 2021 d'un montant global de 15 511 148, 45€ également voté jeudi dernier. Malgré ce point positif, le premier édile bellegardais veut rester prudent. Une prudence motivée par "les incertitudes de la crise et surtout avec la perte de la taxe d’habitation cette année." S'ajoute "une diminution de moitié de la taxe sur le foncier économique. [...] Et cette année nous avons beaucoup d’investissements à réaliser puisque nous avons beaucoup d’opérations en cours." Juan Martinez poursuit en faisant référence à une promesse de campagne pour les municipales : "Mais rassurez-vous, on baissera les impôts au cours du mandat. On a pu le faire lors du mandat précédent, on a baissé de 14%. D’ailleurs, la convention de Suez votée aujourd’hui, c’est cela qui nous permet aujourd’hui d’investir et de maintenir une imposition fiscale moindre par rapport aux communes qui nous entourent." Il s'agit-là d'une recette exceptionnelle qui a permis à la commune d'empocher 2,5 millions d'euros en 2020.

En 2021, la commune prévoit une enveloppe de près de 6 millions d'euros pour des travaux de voirie, des travaux sur des bâtiments communaux et notamment de démolition de la salle Eraclès et d’un garage rue d’Auvergne pour aménager un parking. Elle va également faire de l’acquisition de fonciers encore, des aménagements dans l’école maternelle Philippe Lamour, de la vidéo-protection, ou encore l’étude pour la construction du nouveau stade.

Stéphanie Marin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité