ActualitésGard

GARD Les finances de Sud Rhône Environnement sont dans le vert, mais prudence

Lors du dernier dernier conseil syndical de Sud Rhône Environnement le 30 mars 2021. (Photo DR/)
Lors du dernier dernier conseil syndical de Sud Rhône Environnement le 30 mars 2021. (Photo DR/)

Il n’y avait pas moins de 16 points à l’ordre du jour lors du dernier conseil syndical de Sud Rhône Environnement en date du 30 mars 2021. Près de la moitié concernaient les finances du syndicat avec notamment l’approbation des comptes de gestion et des comptes administratif de l’année 2020 ainsi que le vote du budget 2021.

Pour les comptes de gestion et administratif, Sud Rhône Environnement affiche un résultat positif sur l’année 2020 de près de 800 000€. Un total conséquent qui a alimenté les discussions au sein du conseil syndical. « Cet argent n’est pas une épargne lambda. Si nous tâchons aujourd’hui d’avancer dans nos projets, nous n’oublions pas le conflit judiciaire qui oppose Sud Rhône Environnement à la société ECOVAL 30. Nous avons une épée de Damoclès au-dessus de la tête, une épée à 7 millions d’euros au total », rappelle Jean-Marie Fournier, président de Sud Rhône Environnement.

Pour pallier ce risque, l’ensemble des collectivités adhérentes ont intégré dans leurs budgets respectifs une stratégie de provisionnement sur une période de cinq ans validée par les élus et leurs services le 8 mars dernier en réunion préparatoire au vote du budget prévisionnel. Conscient des efforts soutenus de ses collectivités, Sud Rhône Environnement a d’ores et déjà pris plusieurs dispositions envers elles comme l'explique Jean-Marie Fournier. « Nous avons fait le choix pour l’année 2021 de facturer au réel les apports de déchets des collectivités adhérentes dans le but de permettre à chacune d’entre elles de mesurer sa gestion des déchets et d’évaluer l’impact de sa politique de prévention.»

Au-delà de cette facturation au réel, le montant de la cotisation par habitant fixé à 6,11€ en 2019 a été réduite de 2%. Un geste symbolique, fort et loin d’être esseulé : dans les prochaines semaines, le conseil syndical se réunira pour voter l’immobilisation d’une partie de son excèdent budgétaire qui sera utilisé en cas de condamnation de Sud Rhône Environnement dans l’affaire l’opposant à la société ECOVAL30.

Ses éléments financiers validés, les autres points à l’ordre du jour ont pu être abordés : détermination des tarifs appliqués pour le traitement des déchets, achat de caissons de compaction en faveur du SICTOMU, avenant au marché traitement des ordures ménagères, convention tripartie pour l’utilisation de la déchèterie de Mollégès par les habitants d’Eygalières ainsi que le retrait du recours contre le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets Occitanie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité