ActualitésBagnols-UzèsPolitiqueVidéo

GARD Réouverture de la ligne ferroviaire rive droite du Rhône : Denis Bouad intervient au Sénat

Le sénateur Denis Bouad a évoqué le sujet de la mise en service de la ligne TER rive droite du Rhône, qui desservira à termes 10 gares de Pont-Saint-Esprit à Nîmes. (capture d'écran Sénat)
Le sénateur Denis Bouad a évoqué le sujet de la mise en service de la ligne TER rive droite du Rhône, qui desservira à termes 10 gares de Pont-Saint-Esprit à Nîmes. (capture d'écran Sénat)

Après différents échanges, la Région Occitanie et SNCF Réseaux s'étaient mis d'accord sur une mise en service de la ligne ferroviaire rive droite du Rhône, en décembre 2021, pour les trains voyageurs. Mais le calendrier a été remis en cause par l'Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) qui demande une autorisation de mise en service, ce qui reporterait l'échéance à 2023 au mieux. 

Le sénateur gardois, Denis Bouad, a interpellé le Gouvernement à ce sujet, il y a quelques jours. Il rappelle : "Ces procédures complémentaires sont pertinentes et logiquement prévues dans le cadre d’une ouverture de ligne. Pour autant, au moment où je parle, la rive droite voit déjà circuler quotidiennement des trains de fret et même occasionnellement des TGV l’utilisant comme itinéraire de substitution."

Il s'est adressé à Bérengère Abba, secrétaire d'État auprès du ministère à la Transition écologique, déléguée à la Biodiversité, pour lui demander si l'État comptait "intervenir afin de lever les obstacles qui s’opposent encore à une réouverture rapide".

Son interlocutrice lui a répondu que "l'ampleur du projet et le nombre de passages à niveau" faisaient l'objet d'une forte attention, mais que "pour éviter un décalage majeur du projet, le ministre des Transports a demandé avec ses services à SNCF Réseaux et l'EPSF d'évaluer toutes les possibilités sans toutefois remettre en cause le processus garantissant la sécurité du projet."

Elle ajoute : "Les réflexions se poursuivent pour rapprocher au maximum la date de la mise en service de celle souhaitée par la Région." Denis Bouad a conclu en avançant que "le seul passage à niveau qui pose problème, c'est celui de Pont-Saint-Esprit qui est en bout de ligne. La certitude que nous avons, c'est la route nationale largement saturée de véhicules tous les jours, avec les problématiques que ça représente."

Marie Meunier 

À lire ou à relire sur le même sujet : www.objectifgard.com/2021/01/29/bagnols-ceze-mobilisation-pour-la-reouverture-de-la-ligne-ter-sncf-en-decembre-prochain/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité