A la uneNîmesNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Strasbourg : des Alsaciens acteurs et arbitres de la course au maintien

Strasbourg est Nîmes ont glissé en bas du classement (Photo archives Anthony Maurin).
Strasbourg est Nîmes ont glissé en bas du classement (Photo archives Anthony Maurin).

Ce dimanche à 15 heures, le Nîmes Olympique (18e, 30 pts) reçoit le Racing club de Strasbourg (14e, 36 pts) au stade des Costières, dans le cadre de la 33e journée journée de Ligue 1. À la veille de ce duel pour le maintien, Objectif Gard présente les forces en présence au sein du club alsacien. 

Des rencontres qui s'enchaînent contre Nîmes et Nantes avant une dernière journée de championnat contre Lorient. D'acteur de la lutte pour le maintien, Strasbourg pourrait bien se muer en arbitre. Avec six points d'avance sur le barragiste nîmois à six journées de la fin du championnat, le Racing est tout proche d'assurer sa survie dans l'élite. "Une ou deux victoires devraient suffire, estime Romain Sengel, journaliste à Alsa'Sports. Ça semble largement à la portée de l'équipe qui bénéficie d'un calendrier abordable."

Pour autant, le maintien serait vécu comme un véritable soulagement pour les Alsaciens qui ont passé toute la saison englués en bas du classement. "Il y a eu un nombre incalculable de petites erreurs bêtes qui ont coûté très cher", souligne Romain Sengel. Car si Strasbourg a une attaque plutôt prolifique, la 9e de Ligue 1 avec 41 buts inscrits, sa défense, qui a déjà cédé à 50 reprises cette saison, est bien souvent trop perméable.

Ajorque de retour

"La paire titulaire Djiku-Simakan a connu des pépins physiques et a raté pas mal de matches, argumente le journaliste. Les remplaçants Mitrovic et Koné ne sont pas catastrophiques, mais peuvent être mis en difficulté face à des attaquants rapides. Heureusement sur le côté droit, Guilbert est venu remplacer avantageusement Lala au mercato hivernal. Il n'en reste pas moins que l'équipe est irrégulière cette saison. Elle est capable de se mettre en difficulté toute seule comme contre Bordeaux (3-2), où après avoir inscrit trois buts en une demi-heure, elle en encaisse deux bêtement avant la mi-temps." 

De retour de blessure depuis quinze jours après avoir raté tout le début de saison, le gardien belge Sels monte progressivement en puissance dans les buts alsaciens. Il devrait à nouveau être titularisé contre Nîmes. Tout comme le meilleur buteur maison, Ajorque (12 réalisations), préservé contre Paris suite à une petite blessure et qui devrait débuter à la pointe de l'attaque. Souvent plus à l'aise loin de la Meinau cette saison, Strasbourg entend profiter de son déplacement aux Costières pour assurer définitivement son maintien en Ligue 1. Et pouvoir enfiler son costume d'arbitre.

Boris Boutet

Le joueur à suivre : Thomasson

Décisif en moyenne une fois tous les trois matches depuis son arrivée au Racing, Adrien Thomasson est le maître à jouer de cette équipe alsacienne. "C'est un véritable meneur de jeu, un joueur à l'aise derrière les attaquants, explique Romain Sengel. Il est un peu moins décisif cette saison mais revient bien depuis un mois. Thomasson est un joueur très généreux dans l'effort qui presse énormément ses adversaires. Il aime récupérer le ballon très haut et sait en général comment le distribuer. " Contre Nîmes, Thomasson pourrait à nouveau être utilisé dans ce rôle d'électron libre qu'il affectionne tant. Il sera l'un des joueurs à suivre côté strasbourgeois.

Le 11 probable : Sels - Guilbert, Koné (ou Djiku), Mitrovic (cap.), Caci -  Aholou, Sissoko - Bellegarde, Thomasson, Liénard - Ajorque (ou Diallo)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité