A la uneActualitésJusticeNîmes

GARD Le ministre de la Justice confirme la livraison d’une nouvelle prison de 700 places pour 2027

Photo d'illustration de l'actuelle prison de Nîmes (Photo : Coralie Mollaret)
Photo d'illustration de l'actuelle prison de Nîmes (Photo : Coralie Mollaret)

Le Garde des Sceaux et ministre de la Justice, Éric Dupont-Moretti, confirme l'implantation d'un nouveau centre pénitencier de 700 places sur le site de la zone Oc'Via près d'Aubord pour 2027. L'actuelle prison de Nîmes va compter 150 places supplémentaires en 2024.

Dans le cadre de la deuxième phase du Programme pénitentiaire, le président de la République, Emmanuel Macron, a promis la création de 15 000 places supplémentaires dans les prisons sur une période de 10 ans. "Hier soir, le Garde des Sceaux, Monsieur Éric Dupont-Moretti, m’a informée des annonces faites ce matin", confie la députée gardoise Françoise Dumas. Ainsi il est confirmé que le futur centre pénitentiaire du Gard, qui sera implanté sur le site de la Zone Oc’via située près d'Aubord, comptera 700 places. Il devrait être livré à l’horizon 2027.

"Cette construction s’ajoute aux efforts concrets déjà engagés par le Gouvernement dans le cadre du dispositif d’accroissement des capacités de la maison d’arrêt actuelle", assure la députée nîmoise. Ce dispositif permettra donc de créer d'ici 2024, 150 places supplémentaires au sein du centre nîmois avec l’aménagement des parloirs et des sanitaires.

"Mobilisée sur ce dossier depuis plusieurs années, je me réjouis de cette décision qui permettra d’améliorer les conditions d’incarcération des détenus et de visite des familles, mais aussi de garantir plus de sécurité pour les forces de l’ordre et les personnels pénitentiaires, particulièrement exposées et mobilisées lors d’opérations de transfèrement de détenus. C’est également une excellente nouvelle pour notre territoire en terme d’emplois créés ou induits, qu’il s’agisse des entreprises qui seront sollicitées pour la construction de ce centre pénitentiaire ou des personnels du ministère de la Justice qui y seront affectés", conclut Françoise Dumas au sujet de la construction du nouveau centre pénitencier.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité