A la uneSports GardUSAM

USAM Rejoint sur le fil, Nîmes marque le pas

Nîmes a subi l'égalisation dans les dernières secondes de la partie (Photo USAM)
Nicolas Nieto a été performant face à son ancienne équipe mais cela n'a pas suffi (Photo USAM)

Après deux victoires consécutives, coup d'arrêt pour l'USAM qui concède le nul à domicile face à Dunkerque 29-29. Pourtant en tête, les Nîmois se sont fait égaliser sur le fil grâce à un but exceptionnel de Tom Pelayo.

Pour ce sixième match en 19 jours, Nîmes continue d'avancer dans ce championnat et de rattraper ses matchs en retard. Deux semaines après avoir gagné là-bas 23-21, les Gardois retrouvent Dunkerque au Parnasse. Avec cette fois-ci, le retour d'un élément majeur en la personne de Luc Tobie, absent depuis cinq rencontres. Si au départ, le Guyanais devait se contenter des phases défensives, il va également au bout des actions et marque notamment le premier but de la partie. L'arrière droit trouve trois fois la faille dans ce premier acte.

La Green team réalise une belle entame et parvient à prendre une petite avance (8-4, 10e). Mais en seulement trois minutes ce matelas part en fumée, Nîmes n'étant pas capable de maintenir sa domination et enchaîne trois pertes de balle consécutives. Deux sont signées Minel et une de Kavticnik, Bellahcene réalise également un arrêt. Les Verts encaissent un 5-1 face à la dernière attaque du championnat qui se rebiffe pour prendre un court avantage (9-10, 14e).

En tête à la pause

Décidément dans cette première période c'est chacun son temps fort. Après le temps mort posé par l'entraîneur nordiste, Patrick Cazal, ce sont les locaux qui repassent devant. Auteur d'un seul arrêt, Rémi Desbonnet laisse sa place à Teodor Paul qui en réalise le double dont un décisif juste avant la pause pour éviter que l'adversaire revienne à un point. Un fait plutôt rare assez tôt dans la partie. Dans ce match prolifique, les Nîmois marquent à nouveau le pas et c'est Dylan Garain, ancien usamiste resté six mois lors de la saison 2018/2019, qui égalise (14-14, 22e).

Julien Rebichon et les siens ont raté une belle occasion d'enchaîner un troisième succès (Photo USAM)

L'USAM réussit à rentrer aux vestiaires avec deux buts d'avance (17-15). Julien Rebichon a une balle de plus trois mais Bellahcene s'interpose. Ce sont les visiteurs qui entrent mieux dans cette deuxième période et reviennent à hauteur de Nîmes (20-20, 39e). Les hommes de Franck Maurice sont moins inspirés et se heurtent à une défense dunkerquoise plus solide. Ce dernier prend un temps mort mais l'effet escompté ne se produit pas immédiatement.

Une égalisation sur le fil

La Green team reste muette durant cinq minutes et enchaîne un tir contré, une perte de balle ainsi qu'un arrêt du dernier rempart de l'USDK. Mohammad Sanad met fin à cette disette et dans cette rencontre animée, Nîmes refait son retard avant d'aborder le money time (25-24, 49e). Desbonnet réalise un arrêt important à 24-24 avant qu'Ahmed Hesham ne fasse trembler les filets. L'USAM a su faire mal au bon moment en marquant un 5-0 pendant que son adversaire ne transforme plus aucun tir pendant huit minutes.

Mais cela ne s'avère pas suffisant pour décrocher la victoire. En tête d'une longueur à 30 secondes du terme, Nîmes est sanctionné pour un marcher de la part d'Hesham. Les Nordistes jouent vite et sur le fil, Tom Pelayo expédie un missile du gauche dans la lucarne de Desbonnet pour égaliser à 29-29. Un but remarquable qui fait mal aux Nîmois et un succès qui s'échappe. Ce match nul n'a pas d'incidence au classement, Nîmes reste 5e avec quatre points d'avance sur Limoges. Une réaction est néanmoins attendue samedi face à Cesson, de nouveau au Parnasse.

Corentin Corger

Lidl Starligue. Match en retard 18e journée. Le Parnasse. Dunkerque - USAM Nîmes Gard 29-29. (mi-temps : 17-15). Arbitres : Mmes Bonaventura. Deux minutes à Nîmes : Nieto (36e) . Deux minutes à Dunkerque : Nagy (1e), Martinez (15e), Garain (26e). 

USAM : Desbonnet (4 arrêts sur 22 tirs), Paul (3 arrêts sur 14 tirs); Gallego (2/3), Rebichon (0/2), Nyateu (2/4), Joblon, Gibernon (0/1), Dupuy, Tesio, Guigou (2/3), Kavticnik (0/1), Tobie (4/4), Nieto (5/6), Minel (4/4), Hesham (2/5), Sanad (8/10). Entraîneur : Franck Maurice.

Dunkerque : Bellahcene (8 arrêts sur 37 tirs), Hulot; Jurecic (4/4), Billant (4/5), Nagy (4/9), Cuni Morales, Taboada (5/9), Tossin, Pineiro, Martinez (1/4), Garain (1/2), Afgour, Rahim (2/2), Marie-Joseph (2/2), Pelayo (6/13), Nyembo. Entraîneur : Patrick Cazal. 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité