A la uneNîmesSports GardUSAM

USAM Nîmes bat Cesson sur le fil, Salou prend rendez-vous

Gibernon s'est particulièrement illustré côté nîmois. (Photo USAM)

Ce samedi au Parnasse, l'USAM défiait Cesson pour le compte de la 24e journée de LidlStarligue. Le dernier match d'un marathon de 8 rencontres en 26 jours. Bousculé par de valeureux bretons, Nîmes a pris le meilleur en fin de match mais le succès a été long à se dessiner (29-27). 

Comme souvent ces derniers temps, l'USAM a du retard à l'allumage. Après s'être fait contré une fois, avoir butté à deux reprises sur le poteau et deux autres sur le portier breton Baznik, les Nîmois débloquent enfin leur compteur sur un contre mené par la paire Rebichon-Sanad (1-3, 6e). Mais Cesson est bien dans le match et capitalise sur la mauvaise entame de la Green Team. Franck Maurice ne veut pas laisser la situation dégénérer et prend déjà un premier temps mort (1-5, 9e).

Dans la foulée, les entrées d'Hesham et de Gibernon à l'arrière remettent l'USAM à l'endroit. L'Égyptien enchaine deux passes décisives et un but tandis que le jeune nîmois marque à deux reprises (7-7, 20e). Passé ce temps fort, la partie s'équilibre. Les Bretons parviennent à retrouver le chemin des filets grâce à l'excellente entrée de Salou. Le futur gardois trompe à trois reprises Desbonnet et maintient les siens à flot. Le gardien usamiste, malgré tout très en vue en première période, réalise un double arrêt et permet à Hesham, d'un missile juste avant le buzzer, de faire basculer Nîmes en tête à la mi-temps (13-12, 30e).

L'interminable chassé-croisé

Malgré la bonne reprise des Bretons en attaque, l'USAM parvient à maintenir son avantage, grâce notamment à deux nouveaux buts de Gibernon et d'un Sanad toujours solide à 7 mètres (19-17, 40e). Mais comme en première période, Cesson sort du banc son arme fatale Salou et revient à hauteur (19-19, 43e). Le chassé-croisé se poursuit et Nîmes ne parvient pas à faire le break.

Au contraire, Salou, visiblement décidé à impressionner ses futurs coéquipiers, marque son septième but de la soirée et redonne l'avantages aux siens (22-23, 49e). L'USAM se prépare à une nouvelle fin de match tendue. Des moments qu'ils n'ont pas toujours bien géré ces derniers temps. Mais cette fois, ils sont bien les plus lucides dans le money-time. Suite au onzième arrêt de Desbonnet, Hesham s'arrache et l'USAM arrive à prendre deux longueurs d'avance au meilleur des moments (28-26, 59e).

Excellent jusqu'alors, Salou est moins en réussite désormais. Deux tirs repoussés par le portier nîmois et une perte de balle permettent à la Green team d'assurer un succès long à se dessiner. L'USAM assure l'essentiel et peut souffler l'esprit léger : plus de match jusqu'au 5 mai, date à laquelle ils retrouveront ces mêmes Bretons. Mathieu Salou, lui, a déjà pris rendez-vous.

Boris Boutet

Lidl Starligue. 26e journée. Le Parnasse. USAM Nîmes Gard 29-27 Cesson-Rennes. Mi-temps (13-12) Deux minutes à Nîmes : Acquevillo (47e), Guigou (51e). Deux minutes à Cesson-Rennes : Poirot (24e).

USAM : Desbonnet (12 arrêts sur 39 tirs), Paul ; Gallego (2/3), Rebichon (2/4), Nyateu (2/4), Gibernon (4/6), Dupuy, Tesio, Guigou (1/1), Kavticnik, Tobie, Acquevillo (2/4), Nieto (0/2), Minel (4/6), Hesham (4/6), Sanad (8/9). Entraîneur : Franck Maurice.

CESSON-RENNES : Baznik (9/37), Ewe (0/1) ; Delecroix (3/7), Villeminot, Anic, Hochet (1/2), Briffe (2/6), Kamtchop Baril (6/7), Salou (7/12), Cardinal (2/2), Mengon (2/7), Seri (1/3), Guillo (1/1), Camarero (2/3), Lorvellec, Poirot. Entraîneur : Sébastien Leriche. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité