A la uneFaits DiversGard

GARD Un hommage rendu à la fonctionnaire de police tuée à Rambouillet

Les fonctionnaires de police lors de l'hommage à la victime de l'attentat de Rambouillet (photo Norman Jardin)
Les fonctionnaires de police lors de l'hommage à la victime de l'attentat de Rambouillet (photo Norman Jardin)

Un hommage national - initié par le syndicat Unité SGP police FO et sa Fédération syndicale du ministère de l'Intérieur - a été rendu ce lundi 26 avril, à Stéphanie M., la fonctionnaire de police âgée de 49 ans, assassinée vendredi dernier à l'entrée du commissariat de Rambouillet. 

Le vendredi 23 avril, en début d'après-midi, Jamel G., 36 ans, a tué à coups de couteau Stéphanie M., 49 ans, fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet. C'est à l'entrée de ce bâtiment que l'attaque a eu lieu. L'assaillant touché par deux tirs d'un brigadier de police, a succombé à ses blessures. Une enquête a été ouverte pour "assassinat contre personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle”. À l'appel des syndicats, partout en France, devant les commissariats, un hommage a été rendu à Stéphanie M., maman de deux enfants.

À Nîmes, ils étaient près de 200 à s’être réunis pour rendre hommage à Stéphanie M, la victime de l’attentat de Rambouillet. Devant l’hôtel de police, l’émotion était forte. « Un commissariat de police n’est plus un sanctuaire. Nous savions déjà que c’était un lieu où l’on pouvait entrer, agresser et insulter les fonctionnaires de police, maintenant certains ont envisagé d’aller plus haut. Ça montre l’escalade de la violence envers les forces de police et je pense qu’il était important que les fonctionnaires puissent montrer leur soutien à la famille de la victime »,  a déclaré Jean-Pierre Sola, le directeur départemental de la Sécurité publique du Gard.

Pour Sandy Issartel, la secrétaire départementale du Gard Unité SGP police, il est temps que des mesures soient prises pour protéger les policiers : « À partir du moment où l’on porte une tenue, on est la cible de tout le monde. Il faut prendre la mesure du problème, que des actions soient menées et que nos lois soient appliquées ». Lors de cet hommage, une minute de silence a été respectée et La Marseillaise a été chantée.

Tous les personnels présents ce lundi au commissariat de police de Bagnols ont tenu à rendre hommage à Stéphanie M., fonctionnaire de police à Rambouillet, assassinée vendredi à coups de couteau. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Au commissariat de police de Bagnols-sur-Cèze, tous les personnels présents sont sortis quelques minutes pour honorer la mémoire de cette fonctionnaire. Le commandant reconnaît que ce "lâche assassinat" a "particulièrement touché" les fonctionnaires : "Tous les jours, on prend des risques dans l'exercice de notre profession. Là, c'est un personnel administratif, un personnel non-armé... C'est un choc de plus pour nous après l'assassinat, déjà, d'autres collègues." S'est ensuivie une minute de silence avant de regagner le commissariat, le cœur un peu lourd. Tous espèrent qu'à cet hommage informel suivra une "vraie cérémonie" dans la semaine.

Comme partout en France, les policiers du commissariat de Beaucaire-Tarascon, ont observé une minute de silence. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Le commandant Jean-Paul Pichard, chef de la circonscription interdépartementale de Beaucaire-Tarascon, et son équipe ont été rejoints par les élus Rassemblement national de la mairie de Beaucaire ainsi que par Jean-Pierre Fuster, conseiller départemental (RN) sortant et candidat pour un nouveau tour, Jean-Guillaume Remise, conseiller municipal d'opposition (RN) à la mairie de Tarascon, lui aussi en lice pour les Départementales côté Bouches-du-Rhône. L'assemblée a observé une minute de silence en hommage à Stéphanie M. avant de retourner à ses occupations. Un instant de recueillement court mais nécessaire pour ces fonctionnaires de police.

Marie Meunier, Norman Jardin et Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité