A la uneEconomieSociété

GARD Un vrai changement dans nos vies, la 5G c’est parti !

À gauche, Thierry Alignan, délégué régional Occitanie Est chez Orange accompagné d'Emmanuel Bobin, directeur d'Open Tourisme Lab (Photo Corentin Corger)
Une antenne 5G (Photo Orange)

Ce mardi 4 mai est à marquer d'une pierre blanche pour notre département d'un point de vue technologique. Orange lance aujourd'hui le réseau 5G à Nîmes, Marguerittes, Caveirac et Milhaud avant de continuer le déploiement sur Alès et le littoral. Une cinquième génération de réseau mobile qui va entraîner de nouveaux usages avec un débit beaucoup plus rapide. 

Quelques mois après Toulouse et Montpellier (décembre) ainsi que trois semaines après Perpignan, Nîmes est la nouvelle grande ville d'Occitanie éligible au réseau 5G. La dernière génération de réseau mobile débarque dans la capitale gardoise ce mardi 4 mai à l'instar des communes voisines comme Milhaud, Marguerittes et Caveirac. Sur les 350 communes françaises qui bénéficient désormais de la 5G, 50 se trouvent dans notre région.

"C'est le réseau indispensable dans l'avenir avec tout un socle des usages de demain. À titre de comparaison, c'est comme si la 4G c'était l'ADSL et la 5G la fibre optique", explique Thierry Alignan, délégué régional Occitanie Est chez Orange. L'opérateur qualifie ce déploiement comme "utile et responsable". "C'est à dire que l'on va déployer en priorité sur des zones où on a un risque de saturation du réseau 4G d'ici 2022 avec 40% à 50% d'augmentation des données", poursuit le représentant d'Orange. Après un appel d'offre, l'entreprise a obtenu son déploiement sur la fréquence en 3,5 GHz.

"Cette bande est la seule qui permet une vraie expérience 5G avec un débit multiplié par quatre et par dix d'ici deux ans", assure Thierry Alignan. Free Mobile convertit en 5G les antennes 700 MHz et ne garantit donc pas toutes les possibilités qu'offre cette nouvelle technologie. La principale innovation c'est un débit plus rapide : 1 Gb/s avec une 5G qui capte bien, ce qui se rapproche des standards de la fibre optique. Pour le côté responsable, Orange rajoute les antennes dédiées à la 5G sur des pylônes déjà existants. Il en faut 25 pour émettre sur tout le territoire nîmois.

Trois minutes pour télécharger un film en HD

Cette nouvelle technologie a également la particularité de consommer dix fois moins d'énergie que la 4G. En revanche, la qualité est supérieure et les usages bien plus nombreux. Désormais, au quotidien, les appels en visio même au bout du monde seront beaucoup plus fluides avec une meilleure qualité. Il est possible avec la 5G de faire du télétravail depuis son téléphone et par exemple de télécharger un film en HD (Haute définition) en deux, trois minutes sur le quai de la gare avant de monter dans le train.

Le temps de latence est aussi très faible, de quoi ravir les amateurs de jeux vidéos en ligne. Cela va permettre de miser davantage sur les objets connectés, le développement des voitures autonomes ou encore pour les pompiers avec des visières en réalité augmentée avec le plan d'un bâtiment directement sous les yeux. La 5G peut prioriser les flux en fonction des besoins ce que ne fait son prédécesseur. "Dans une ville connectée, on pourra imaginer faire passer une information aux automobilistes en cas d'accident de circulation et adapter le trafic."

Un abonnement 5G plus cher

Un catalyseur d'innovation dont compte bien se servir Open Tourisme Lab, l'accélérateur de start-up spécialisé dans le tourisme. "On va lancer un programme au niveau national avec une plateforme pour prospecter sur les nouveaux usages de la 5G", annonce le directeur Emmanuel Bobin dans une optique de lier les innovations de demain avec cet outil. Mais qui dit changement de réseau dit changement d'appareil et d'abonnement. Pour pouvoir utiliser la 5G, il faut un téléphone adapté. Tous les smartphones sortis il y un an et demi, deux ans en sont équipés. Cela représente une cinquantaine de modèles compatibles.

Et puis il faut une offre mobile 5G dont le "coût est sensiblement plus élevé d'environ 3,4 €" confie Thierry Alignan. Concernant le calendrier pour le Gard en 2021, Orange va poursuivre son déploiement dans l'agglomération nîmoise puis alésienne et sur le littoral. En parallèle, l'implantation de la 4G continue pour atteindre les 100 % de couverture : 22 nouveaux sites installés entre 2020 et cette année. Un changement dans nos vies pour une technologie qui devrait durer dix ans. Après la 4G en 2010, la 5G en 2020, les premiers travaux sont déjà menés sur la 6G pour 2030. On est loin d'imaginer ce que le réseau mobile nous permettra de faire à ce moment-là !

Corentin Corger

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité