A la uneNîmesPolitique

DÉPARTEMENTALES La Gauche nîmoise dans les starting-blocks

Les candidats de Gauche des quatre cantons de Nîmes. (Photo Boris Boutet)
Sur le canton 2, Amal Couvreur et Christan Bastid repartent. (photo Boris Boutet)

Ce samedi, les candidats de l'union de la Gauche des quatre cantons nîmois lançaient face à la presse leur campagne pour les élections départementales. Des représentants des différents mouvements composent ces équipes. 

L'union est historique et suscite bien des espoirs à Gauche. "Il n'y a que quatre départements en France qui sont parvenus à présenter un front commun dès le premier tour, souligne Marianne Bernède. Je suis fière que le Gard en fasse partie. Les gens attendaient ce rassemblement." 

Membre du mouvement Génération.s, Marianne Bernède se présente sur le canton de Nîmes 1 aux côtés de l'Écologiste Bruno Vasa qui souligne "la dimension collective du projet porté". Les suppléants sont la Communiste Florence Thiebaut et le Socialiste Pierre Garcia.

Amal Couvreur sur tous les fronts

Vainqueurs du canton de Nîmes 2 en 2015, Amal Couvreur, qui se qualifie comme "une vraie femme de Gauche, non encartée" et le Communiste Christian Bastid, qui entend "remettre dans le débat les questions de proximité", repartent ensemble.

"Nous avons un bilan à défendre avec notamment la construction du collège Ada Lovelace, symbole de la mixité, avance celle qui sera aussi candidate aux élections Régionales. Je conduirai ces deux mandats de front." Pour les suppléer, Nadia Goudard et Pierre-Édouard Detrez ont été choisis.

"Une dynamique de conquête"

Sur le canton 3, la Gauche aura fort à faire avec face à elle notamment le sénateur Les Républicains Laurent Burgoa, la co-référente d'En Marche Valérie Rouverand, et le binôme du Rassemblement National Adam-Berkani. Pour la représenter, Vincent Bouget, le chef de file de l'opposition municipale et responsable du PCF dans le Gard, et l'Écologiste Dominique Andrieu-Bonnet.

"Nous étions rivaux en 2011, nous voilà unis, apprécie ce dernier. Nous partons dans une dynamique de conquête." Le binôme pourra compter sur Laurence Choimet et Christophe Fastelli comme remplaçants.

Enfin, sur le canton de Nîmes 4, la Socialiste Fatima El Hadi sera associée à l'Insoumis François Séguy. "La campagne s'annonce particulière en raison de la crise sanitaire, projette-t-il. Nous irons sur les marchés, devant les écoles et partout où nous aurons besoin de nous. Nous voulons échanger avec ceux que l'on n'entend jamais." Les élus municipaux d'opposition Jo Menut et Bruno Ferrier complètent le casting.

Boris Boutet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité