Faits DiversNîmes

NÎMES Un homme arrêté après des violences conjugales, sa compagne perd l’usage d’un œil

(Photo d'illustration : Anthony Maurin)

Enquête en cours

C'est mercredi soir que la police nationale est intervenue au domicile de ce couple habitant à la ZUP de Nîmes.

En droit la qualification est précise et symbolise l'importance des blessures : il s'agit de "violences sur conjointe ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente", affirme ce jeudi, le procureur de la république de Nîmes.

Lorsque les policiers sont intervenus chez ce couple de Nîmois, la femme était marquée au visage. Après son passage à l'hôpital, le diagnostic est sans appel : elle n'y verra plus d'un œil suite aux violences infligées et aux blessures constatées. Son compagnon, âgé d'une soixantaine d'années, a été placé en garde à vue.

Boris de la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité