ActualitésNîmes

GARD L’université de Nîmes en lien avec son territoire

Le président de l'université de Nîmes et le maire de Générac ont signé une convention cadre afin de renforcer leur collaboration au service de la réussite des jeunes du territoire. (Photo : Unîmes)

Benoît Roig, président de l’université de Nîmes et Frédéric Touzellier, maire de Générac, ont signé le mercredi 12 mai, une convention cadre de partenariat visant à renforcer leur collaboration au service de la formation, de la recherche et de l’insertion professionnelle des étudiants de l’université de Nîmes.

L’université de Nîmes est un lieu de formation et de recherche. De par son activité, c’est un levier de développement de son territoire. Au travers de cette convention, l’université de Nîmes met à disposition de la commune de Générac, son expertise tant en formation, qu’en recherche. Elle contribuera notamment aux politiques publiques développées par la Commune. "Je suis extrêmement fier de cette convention qui montre l’adéquation totale de l’université avec son territoire. Je remercie Frédéric Touzellier pour sa confiance envers notre établissement et surtout nos étudiants", a déclaré Beno^t Roig, président de l’université de Nîmes.

En réciprocité, la commune participera à la formation pratique d’étudiants de l’université de Nîmes en proposant des stages et notamment en apprentissage en fonction des besoins et des objectifs identifiés par la collectivité. Elle pourra également apporter son expertise par des interventions dans les formations de l’université. "Nous sommes la première commune à conventionner avec l’université de Nîmes", s'est réjouit le maire de Générac. Et ce dernier d'ajouter : « J’espère que notre démarche d’être en quelque sorte, des ambassadeurs pour nos étudiants, fera des émules parmi mes collègues maires."

Océane Desgranchamps, secrétaire de l’Association des étudiants du Master Droit public de l’université de Nîmes a confirmé : "Nous sommes tous passés par la recherche d’un stage ou d’une alternance et aujourd’hui, une commune nous offre l’opportunité de nous appuyer sur elle, pour grandir à ses côtés le temps de quelques semaines ou de plusieurs mois."

Un exemple de synergie : le projet environnemental RENAISSANCE

En 2019, Générac a été lourdement touchée par un incendie qui a détruit près de 800 hectares de forêt. Deux ans plus tard, la commune s’est engagée dans une démarche de réhabilitation des espaces consumés appelée RENAISSANCE. L’université de Nîmes a initié une thèse de doctorat pour évaluer l’impact sur l’environnement de l’usage de produits retardants dans la lutte contre les incendies. Dans ce cadre, l’équipe CHROME de l’université apportera, via les résultats de ses travaux, son expertise et ses connaissances au projet RENAISSANCE.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité