A la uneNîmes OlympiqueRCNSports Gard

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce mercredi 26 mai

Yannick Liron, président de l'association Nîmes Olympique (Photo Objectif Gard)
Renaud Ripart et Anthony Briançon font front ensemble (Photo Norman Jardin)

Découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos !

Nîmes Olympique

"La grande famille du N.O. se réunit". Ce mercredi à 18h30, le comité directeur de l’Association du Nîmes Olympique se réunit avec son avocat, Olivier Martin, pour faire le point sur la situation et rédiger la future convention. « L’heure est grave, c’est la grande famille du Nîmes Olympique qui se réunit », nous fait savoir un membre de l’Association. Un représentant de chaque groupe de supporters a été convié à assister à la réunion. À l’heure où nous écrivons ces lignes, l’Association du Nîmes Olympique n’aurait aucune intention de transiger sur l’agrément du centre de formation qui se trouve au cœur du conflit qui l’oppose à Rani Assaf. Ce dernier est passé à l'attaque ces dernières heures en mandatant des huissiers qui ont demandé à l'Association de fournir des preuves sur les différents éléments avancés, notamment par Yannick Liron sur le plateau de "Bonsoir le Gard", pour la sauvegarde financière du centre de formation. Le conflit a désormais basculé sur le terrain judiciaire.

La mise au point. Hier après-midi, le Comité social et économique de Nîmes Olympique, élu par les salariés et notamment composé des joueurs Renaud Ripart, Clément Depres et Anthony Briançon, a publié un communiqué affichant clairement son soutien à Rani Assaf dans le conflit qui l'oppose à l'association. "C'est l'intérêt de tous de se rassembler derrière la seule solution réaliste, proposée par la direction en place, en lui donnant tous les moyens de concrétiser un projet viable et tourné vers l'avenir", pouvait-on lire. Une prise de position qui a énormément fait réagir les supporters, surpris de voir trois cadres de l'équipe, formés au club, se ranger derrière un président qui souhaite maintenir un centre de formation au rabais, sans agrément. Les trois joueurs concernés ont tenu à faire une mise au point quelques heures plus tard avec un message posté sur Instagram par Depres puis partagé par ses deux coéquipiers. "En tant qu'enfant de la Bastide, formé au club, je milite pour le bien du club et évidemment le centre de formation. Nous souhaitons de tout coeur que chaque partie puisse s'entendre pour sauvegarder les emplois en danger aujourd'hui. Nous ne prenons aucune prise de position autre que celle du bien du club." Cela sera-t-il suffisant pour éteindre la polémique ?

Tennis

Carole Monnet a été éliminée au deuxième tour des qualifications de Roland-Garros (Photo Corinne Dubreuil/FFT)

L’aventure s’arrête pour Carole Monnet. 48 heures après sa belle victoire en deux sets (6/3, 6/3) contre Isabella Shinikova (217e mondiale), Carole Monnet vient d’être battue par l’expérimentée Monica Niculescu, 33 ans et ancienne 28e mondiale (aujourd'hui classée 174e au classement ATP). Une défaite sèche, 6-2, 6-4, même si l'Alésienne a bien fait durer le suspense dans un deuxième set qui s’est éternisé (52 minutes) et ponctué de nombreux breaks. Comme l’an dernier, la Cévenole s’arrête donc au 2e tour des qualifications de Roland-Garros.

RCN

Gérard Bantchik, membre du conseil d'administration du RCN, est décédé (Photo RCN)

Gérard Bantchik n'est plus. La famille du Rugby Club Nîmois est en deuil après le décès de Gérard Bantchik. Originaire de la région parisienne, ce retraité avait intégré le RCN pour offrir ses services en tant qu'éducateur s'occupant de la génération 2001/2002. Une volonté de transmettre sa passion du rugby mais aussi celle de la musique puisqu'il avait créé un groupe de musique avec des jeunes joueurs du club qui se produisait lors des repas de Noël ou avant les matches de l'équipe première. Il était également membre du conseil d'administration. Le président Olivier Bonné et l’ensemble des dirigeants du Rugby Club Nîmois adressent leurs plus sincères condoléances à son épouse Laurence, et à ses enfants Vanessa, Dimitri et Thomas. Pour les personnes qui souhaitent accompagner la famille, une cérémonie en son honneur aura lieu samedi 29 mai à 10 heures au crématorium de Nîmes (test PCR négatif requis et limité à 50 places).

Une soirée difficile. Titulaire hier soir avec Montpellier en match en retard de la 22e journée, le Nîmois Louis Foursans-Bourdette a vécu une soirée compliquée puisqu'avec une équipe largement remaniée, après avoir soulevé la Challenge Cup vendredi dernier, les Héraultais ont été lourdement battus 57-9 par Bordeaux-Bègles. Pour sa quatrième titularisation de la saison, le demi d'ouverture formé au RCN a inscrit trois pénalités et donc tous les points de son équipe avant de céder sa place à la 65e. Quelques minutes avant, c'est un autre Louis, Mauro de son nom de famille, également issu de la formation nîmoise qui a fêté sa première apparition chez les pros au poste de pilier.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité