ActualitésBagnols-Uzès

LES ANGLES Les fleuristes pris d’assaut pour la fête des mères

Ce dimanche matin, nombreux étaient les clients à acheter un bouquet pour la fête des mères. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Chez Sophie Donnat, fleuriste, la boutique est limitée à trois personnes en même temps. Dehors, de nombreuses personnes attendent leur tour. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce dimanche 30 mai, c'est la fête des mères. Le bouquet de fleurs demeure l'un des cadeaux traditionnel pour célébrer cette journée. Les fleuristes ouverts pour l'occasion ce dimanche matin sont pris d'assaut.

Le commerce de Sophie Donnat aux Angles n'a pas fait exception à la règle. La file d'attente n'a pas désempli de la matinée. "Cela fait depuis avant-hier qu'on reçoit beaucoup de monde", assure Julien, fils de la propriétaire du magasin qui a ouvert jusqu'à 13h. Il ajoute : "Chaque année, la fête des mères draine beaucoup de clients. Il y a toujours l'envie de faire plaisir malgré cette période un peu entre-deux de la crise sanitaire." Cette année, il note encore une hausse de la demande de livraisons : une quarantaine a été effectuée dans le Grand Avignon gardois.

Parmi les fleurs les plus prisées, il y a les traditionnelles pivoines et roses. "C'est ce qui se vend le mieux et ce sont des fleurs de saison et locales. On essaye d'avoir une offre plutôt écoresponsable en privilégiant les circuits courts", poursuit Julien.

La boutique de Sophie Donnat aux Angles est littéralement prise d'assaut depuis avant-hier en vue de la fête des mères. (Marie Meunier / Objectif Gard)

L'entrée dans le commerce est limitée à trois personnes à la fois, pour respecter la distanciation physique. Alors, dehors, une dizaine de clients attendent leur tour. "Je n'ai pas encore d'idée de ce que je vais prendre. Pendant sept ans, c'était ma compagne qui s'occupait des cadeaux. Maintenant, je suis célibataire, alors je fais un retour aux sources", témoigne Jean-Philippe qui figurait parmi les retardataires. "Moi, je suis là parce que je me suis fait gronder car je n'avais pas de cadeau. Je me rattrape même si je ne suis pas très fête", note le jeune Anglois, Nathanael.

Des fleurs et une sortie sur la brocante pour d'autres

D'autres avaient prévu le coup, comme Julien venu d'Avignon : "Depuis deux ans, j'offre des fleurs à ma maman. Elle dit toujours qu'elle ne veut pas de cadeau mais quand elle n'en a pas, elle est triste, alors j'en offre quand même", plaisante-t-il. Il avait réservé la composition florale de son choix car les rayons du commerce se vident rapidement : "L'année dernière, je me suis fait avoir. Et ça évite de faire la queue. On va aller l'offrir et ensuite, j'y retourne pour chercher le bouquet de ma belle-mère."

Certains ont profité de cette fête des mères pour faire un tour sur la brocante de Villeneuve-lez-Avignon. (Marie Meunier / Objectif Gard)

D'autres ont aussi profité de cette journée de fête pour faire un tour pas très loin sur le vide-greniers de Villeneuve-lez-Avignon. "On est venu pour passer un bon moment, il fait tellement beau qu'on a voulu sortir. Ce matin, j'ai même eu droit à mes cadeaux : une carte avec des poèmes et un petit-déjeuner au lever du lit sur un plateau", se réjouit la Villeneuvoise, Isabelle. Chacun y va de sa petite attention et son programme, et c'est cela qui compte.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité