A la uneBagnols-UzèsPolitique

UN JOUR, UN CANTON À Roquemaure, un divorce à Gauche, la Droite et le RN en embuscade

Le canton de Roquemaure (Objectif Gard)

Chaque jour à 11h30, la rédaction d’Objectif Gard décrypte la situation politique d’un des 23 cantons du Gard à l’approche des élections départementales. Place aujourd’hui au canton de Roquemaure. Le binôme sortant de Gauche, Nathalie Nury et Philippe Pecout, a « divorcé » d’après le terme de la première. La Droite et surtout le Rassemblement national comptent bien en profiter. 

Tout à l’est du Gard, le canton de Roquemaure est un canton du « en même temps » : rural, sa plus grosse commune, Laudun-l’Ardoise, compte 6 500 habitants, et périurbain, à une dizaine de kilomètres de Bagnols et d’Avignon ; industriel, avec les sites de Marcoule, la zone de l’Ardoise ou encore celle de l’Aspre, et nature, avec la façade rhodanienne et la viticulture ; aisé, avec la coquette Laudun par exemple, et populaire, avec l’ouvrière l’Ardoise, ou encore le centre ancien de Roquemaure. Un canton autrefois détenu par les communistes, et aujourd’hui par la Gauche, malgré la poussée du RN en 2015. 

Nathalie Nury et Patrick Scorsone, les « officiels » de la majorité sortante

Nathalie Nury et Patrick Scorsone, candidats de la majorité départementale sortante sur le canton de Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À l’initiative de la rupture avec son binôme, qui part finalement contre elle, Nathalie Nury joue gros. Vice-présidente sortante, elle a obtenu le soutien de la majorité sortante, mais a, avec son désormais ex-binôme, un caillou dans sa chaussure. Devenue maire de Roquemaure, la deuxième ville du canton, en 2020, Nathalie Nury a fait le choix de s’entourer d’une équipe renouvelée, avec comme binôme le novice en politique Patrick Scorsone, chef d’entreprise adhérent du Parti radical de Gauche, et deux anciens élus en remplaçants. Si le binôme n’a pas encore dévoilé son programme, nul doute qu’il s’inscrira dans la continuité et dans la majorité sortante. 

Philippe Pecout et Véronique Herbé, les challengers

Le conseiller départemental sortant Philippe Pecout est candidat sur le canton de Roquemaure avec la maire de Saint-Victor-la-Coste Véronique Herbé (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Lâché par Nathalie Nury, l’ex-maire de Laudun-l’Ardoise a tout de même décidé de partir, s’estimant aussi légitime à le faire que son ex-binôme. Pour ce faire, Philippe Pecout s’est entouré de maires, avec sa binôme maire de Saint-Victor-la-Coste Véronique Herbé et son remplaçant le maire de Montfaucon Olivier Robelet. La remplaçante de Véronique Herbé, Marjorie Sabaton, étant première adjointe à Saint-Paul-les-Fonts. Une candidature présentée comme hors parti, même si Philippe Pecout se revendique à Gauche et fidèle à la majorité sortante. Il est toutefois soutenu par la République en marche et plaide pour un élargissement de la majorité sortante vers le Centre-droit. Côté programme, les candidats veulent miser sur l’agriculture, les circuits courts et les déplacements doux. 

Xavier Ternisien et Céline Alcalde, les outsiders

Céline Alcade et Xavier Ternisien forment un binôme de "droite républicaine" sur le canton de Roquemaure. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Et si c’étaient eux ? Avec les ennuis du maire de Laudun-l’Ardoise Yves Cazorla, qui a eu à subir la rébellion d’une partie de sa majorité municipale, la Droite et le Centre ont mis du temps à trouver leurs candidats sur un canton qui ne leur est pas historiquement très favorable. Finalement, c’est l’opposant à Tavel Xavier Ternisien et l’opposante à Rochefort-du-Gard Céline Alcalde qui partent sur le canton sans étiquette mais pour la Droite et le Centre. Avec une idée : proposer une alternative au Rassemblement national aux électeurs dont le coeur penche à Droite, et profiter des divisions à Gauche pour atteindre le second tour. Dans leur programme : réduction de la voilure sur le social, coup d’accélérateur sur l’entretien des routes, aide aux communes pour la vidéo protection. 

Rudy Martin et Magali Guillot, les favoris ?

Rudi Martin et Magali Guillot sont les candidats du RN sur le canton de Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si pour les huiles du Rassemblement national, le politiquement correct conduit à estimer plus ou moins tous les cantons « gagnables » pour le parti d’extrême-Droite, le canton de Roquemaure est dans la short-list. Car ici, le RN réalise des gros scores, notamment dans les deux principales communes Laudun-l’Ardoise et Roquemaure, et avait fait sensation au premier tour en 2015, avec 38 % des voix. Cette fois, pour transformer l’essai, le RN mise sur deux militants de longue date, Rudy Martin, ancien gendarme habitant à Rochefort, et Magali Guillot, assistante de vie aux familles habitant Montfaucon. Les candidats dénoncent un « abandon total » du canton, et évoquent la sécurité, qui n’est pas une compétence du Conseil départemental, mais qui est le cheval de bataille du parti. Reste à voir s’ils peuvent l’emporter sans triangulaire : en cas d’abstention forte, il est probable que seuls deux binômes seraient qualifiés au second tour. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Le candidat PRG n’a pas besoin des autres pour saborder sa candidature. Le chef d’entreprise tempête sur un réseau bleu contre la cherté du prix du carburant. Une tirade perçue comme démagogique. Il oublie que la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques est l’une des bonnes recettes de l’État, lequel a activé le prêt garanti par l’État destiné aux entreprises pour passer le cap de la pandémie. Avec un tel élu, s’il l’est, le Gard va aller loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité