A la uneCamarguePolitique

RÉGIONALES Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud font campagne commune au Grau-du-Roi

Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud font front commun pour la Méditerranée. (photo Boris Boutet)
Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud au bar des pêcheurs du Grau-du-Roi. (Photo Boris Boutet)

Respectivement candidats du Rassemblement National pour les prochaines régionales en Occitanie et en Provence-Alpes-Côtes-d'Azur, Jean-Paul Garraud et Thierry Mariani étaient au Grau-du-Roi ce mercredi.

Que serait une visite du Rassemblement National au Grau-du-Roi sans rencontre avec les pêcheurs ? Comme Marine Le Pen lors des dernières élections présidentielles, Jean-Paul Garraud et Thierry Mariani ont rencontré les professionnels de la mer ce mercredi matin, pour évoquer notamment leurs difficultés face aux quotas de pêche.

Mais c'est sur le sujet des éoliennes en mer - ou offshore pour les amateurs d'anglicismes - que tous deux ont souhaité insister au court du point presse qui faisait suite à leur sortie en bateau. "Je pense qu'on fait fausse route sur ce sujet, a notamment déclaré Jean-Paul Garraud. Si je suis élu, j'engagerai un moratoire sur ces éoliennes qui pourraient avoir des répercussions importantes sur l'environnement, la pêche et le tourisme." 

De l'UMP au RN

Les deux candidats, qui ont pour point commun d'être issus de l'UMP, veulent frapper fort face à leur ancien camp qu'ils ne reconnaissent plus. "Nous avons gardé nos convictions politiques, celles qui m'ont fait adhérer au RPR quand j'avais 18 ans, insiste Thierry Mariani. Les candidats Les Républicains sont prêts à des alliances contre-nature pour garder leurs postes. J'invite les électeurs à regarder qui est fidèle à leurs idées." 

"Nous sommes tous les deux donnés en tête des intentions de vote au premier tour, poursuit le candidat en PACA. Si nous sommes élus, nous revitaliserons toute cette façade méditerranéenne qui a été complètement oubliée." Dans ces deux régions, le scrutin s'annonce serré. Et les candidats de tous bords ont moins de trois semaines pour aller à la pêche aux voix.

Boris Boutet

Articles similaires

Un commentaire

  1. Avec Frédéric Bort, ex dircab de Georges Frêche, pour l’Hérault, avec Julien Sanchez pour le Gard, Alexandre Loubet pour le Lot et tous les autres, le Rassemblement National propose une alternative sérieuse à tous ceux qui veulent, au delà de la droite et de la gauche, du changement dans notre région.
    Le temps n’est plus à l’abstention mais au vote utile pour l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité