ActualitésBagnols-Uzès

TRESQUES Le quatrième Festif Motors se dévoile

Lors du tournage du clip de la prochaine édition du Festif Motors à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La Rolls-Royce 25/30 de Jean-Pierre Ferret sera là le 18 septembre à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La quatrième édition du Festif Motors, organisé par l’association Airs de Fête, se tiendra le samedi 18 septembre à Tresques. Cette prochaine édition commence à se dévoiler, avec le tournage d’un clip promotionnel ce mercredi à Tresques. 

Il ne s’agissait que du tournage d’un clip, mais ça ressemblait à un mini Festif Motors tout de même : plusieurs voitures d’exception, des Mercedes, Audi, Mustang, Aston-Martin, Excalibur et même une Rolls-Royce rarissime de 1937 étaient présentes, tout comme les pom-pom girls de la Chine Academy, le tout filmé par Eddy Termini et diffusé prochainement sur les réseaux sociaux. 

Un avant-goût de septembre donc. « Et cette année il y aura un concept-car en exclusivité, ainsi que le club de Ferrari Scuderia Azur et le club Lotus France », ajoute l’organisateur et président d’Airs de Fête Valentin Riffard. Trois monoplaces F1 seront également sur place. 

Comme lors des deux dernières éditions, des baptêmes sur route fermée seront proposés toute la journée, avec un aspect caritatif, puisque le bénéfices engrangés iront au jeune tavellois Romain, touché par la myopathie de Duchêne. Des baptêmes de drift seront aussi au programme pour la première fois.

Le président d'Airs de fête Valentin Riffard, aux côtés du maire du village Alexandre Pissas (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une centaine de voitures seront présentes sur place pour la journée, dont une Rolls-Royce 25/30 de 1937, propriété de Jean-Pierre Ferret. Une voiture à la longue histoire, qui est aussi une rareté : « elle a été fabriquée à 1 201 exemplaires », précise son propriétaire. Plus de 80 ans après, il en reste beaucoup moins. 

Son six cylindres en lignes de 4,2 litres de cylindrée ronronne comme au premier jour, après un intense travail de restauration. « Elle a été reconstruite dans les années 1970-1980, car à une époque c’était devenu un tacot, plus personne n’en voulait », rejoue Jean-Pierre Ferret. 

Aujourd’hui, elle est difficilement estimable, surtout que son propriétaire s’en dit « amoureux. » Un amour qu’il transmettra, comme nombre de ses homologues, le 18 septembre à Tresques. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité