A la uneBagnols-UzèsPolitique

UN JOUR, UN CANTON À Villeneuve, la Droite dans un fauteuil ?

La Droite détient le canton de Villeneuve depuis 27 ans, et compte bien le garder. Pour y parvenir, elle compte sur la maire (LR) de Villeneuve Pascale Bories, conseillère départementale sortante, et sur le maire (LR) de Rochefort-du-Gard Rémy Bachevalier. Il remplace son homologue des Angles Jean-Louis Banino, qui n’a pas souhaité remettre le couvert au Département. 

Le canton de Villeneuve, petit par la taille avec seulement cinq communes, Villeneuve, les Angles, Saze, Rochefort et Pujaut, reste un des plus peuplés du département avec 34 000 habitants. C’est aussi un canton riche : la coquette Villeneuve attire des CSP++, les Angles compte plus de 600 entreprises, et globalement le canton fait office de banlieue chic d’Avignon. Un terrain de jeu traditionnellement propice à la Droite, qui cette fois encore part largement favorite dans la joute électorale qui l’opposera à la Gauche unie et au Rassemblement national. 

La Droite sereine

Le binôme de la Droite sur la canton de Villeneuve Rémy Bachevalier et Pascale Bories (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Inutile pour les adversaires du binômes Bories-Bachevalier d’aller quérir le soutien des maires du canton. Sans surprise, les cinq maires sans exception font cause commune. Si on ôte les deux candidats, respectivement maires de Villeneuve et Rochefort, l’ex-candidat Jean-Louis Banino, maire des Angles, qui soutient la candidature, il reste Pujaut et Saze. La maire de Pujaut Sandrine Soulier est remplaçante de Pascale Bories, quant au maire de Saze Yvan Bourelly, il ne cache pas lui non plus son soutien. C’est que tout cet aréopage est dans le même camp politique et s’entend parfaitement. Sans compter que tout le monde est « bien élu », les communes du canton étant abonnées aux victoires au premier tour. Bref, difficile d’envisager une défaite de la Droite cette fois-ci encore. Le RN ? En 2015, la Droite était largement en tête dès le premier tour avec 39 % des voix, près de dix points devant le FN d'alors. La Gauche ? Elle a du mal à exister sur le canton, malgré les efforts de l’opposition villeneuvoise. Alors Pascale Bories et Rémy Bachevalier font campagne sur un bilan, malgré un mandat passé dans l’opposition, et avec un programme « contre l’assistanat », « pour la réduction de la dette et le gel de la fiscalité », une aide aux communes qui investissent dans la transition écologique, la reprise de certaines routes départementales du canton, le soutien aux aidants ou encore aux filières agricoles. 

La gauche tente un coup

Geneviève Lepage et Morgan Buisson sont candidats pour la gauche sur le canton de Villeneuve-lez-Avignon aux élections départementales des 20 et 27 juin. (Marie Meunier / Objectif Gard)

C’est un binôme 100 % villeneuvois, et même 100 % issu de la même liste municipale d’opposition, qui a été choisi pour représenter la Gauche dans le cadre des accords départementaux. Morgan Buisson (EELV), 31 ans, dans l’accompagnement scolaire, et Geneviève Lepage (La France insoumise), 60 ans, enseignante au lycée Jean-Vilar, ont donc la lourde tâche de proposer une voie de Gauche aux électeurs d’un canton de Droite. Du reste, en 2015 la Gauche était arrivée loin derrière la Droite et le FN, avec 19 % des voix. Le binôme, habitué à ferrailler contre la Droite en conseil municipal, propose cette fois de travailler sur le développement de l’économie sociale et solidaire, sur l’écologie, pour plus de bio local dans les cantines des collèges et dans les EHPAD, pour zoner les espaces naturels à protéger ou encore accentuer les investissements du Département sur le canton. 

Le RN outsider

Catherine Dellong-Meng et Alain Coste sont les candidats du RN sur le canton de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si en 2015 le RN avait réussi à sortir en tête dans un grand nombre de cantons, notamment dans le Gard rhodanien, il était loin derrière la Droite au premier comme au second tour sur celui de Villeneuve. Ici, le RN a du mal à faire recette, n’a pas d’élu et a dû trouver deux candidats néophytes originaires des Angles, Catherine Dellong-Meng, 60 ans, cadre territoriale dans une administration, et Alain Coste, 73 ans, chef d’entreprise retraité, pour se lancer dans une bataille difficile. Ses candidats parlent de « mieux gérer » le Département pour « dégager des marges de manoeuvre » afin d’investir. Reste que le parti d’extrême-Droite, en misant sur des sujets nationaux plus que cantonaux, peut espérer, si ce n’est la victoire, en tout cas faire un score.

Thierry ALLARD 

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité