GardJustice

GARD Violences sur son compagnon : la légitime défense retenue et relaxe pour madame

Une femme a été relaxé par le tribunal correctionnel du chef de "violence" sur son compagnon.

"Mais il ne faut pas oublier que cette femme a été victime à plusieurs reprises de violences conjugales et qu'un jour son compagnon lui a même cassé le nez. Il est important de juger dans le contexte", dénonce avec vigueur maître Marc Roux qui défend une dame poursuivie devant le tribunal correctionnel pour des violences sur son compagnon.

Des violences, des morsures précisément, survenues le 25 décembre 2019, dans l'appartement familial de Saint-Gilles. Ce soir-là, entre le foie gras et la bûche de Noël, les assiettes ont été cassées. Une altercation verbale puis physique est survenue à cause de cadeaux qui n'auraient pas été offerts ! Un différend qui va finir par exploser et obliger l'intervention des gendarmes, puisque madame dans une crise d'hystérie aurait dégradé le mobilier et les affaires, ce qu'elle nie.

Ensuite, elle a mordu à plusieurs reprises monsieur. "Mais si elle le mord c'est pour se sauver d'une situation de violence extrême. Elle a un certificat médical et une ITT prouvant qu'elle a été blessée au cou. Il tenait ma cliente par le cou", estime maître Roux en évoquant la légitime défense. Une thèse reprise par le tribunal qui a décidé de relaxer cette dame sur les deux infractions reprochées, c'est à dire les dégradations dans l'appartement et les violences sur son concubin. Ce dernier n'était pas présent à l'audience.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité