NîmesPolitique

CC PONT-DU-GARD Bientôt un coworking à Remoulins, les tarifs adoptés en conseil communautaire

Le conseil communautaire de la communauté de communes du Pont-du-Gard s'est réuni ce lundi soir, dans la salle polyvalente de Montfrin. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce lundi soir, s'est tenu le conseil communautaire de la communauté de communes du Pont-du-Gard. Une séance rondement menée en moins de 40 minutes et sans grand débat. 

Une des délibérations portait sur la fixation des tarifs pour le premier espace de coworking de la CCPG. Il se situera à Remoulins (4, rue Saint-André) et permettra d'offrir un espace de travail aux travailleurs indépendants ou télétravailleurs. Il pourra accueillir entre 30 et 36 personnes entre ses murs et se déclinera en une salle de réunion/conférence, un open space et des espaces privatifs. L'ouverture serait prévue pour septembre.

Il sera possible de louer à la demi-journée (12 €) ou à la journée (20 €) ou encore de prendre une formule résident avec poste réservé, casier privé et 50 bons d'impression (225 €/mois). Les tarifs ont été fixés par le service de développement économique de la CCPG. Pour rappel, ce coworking cohabite avec d'autres services comme la Maison des services au public ou bientôt un espace dédié aux entreprises. Le tout a été pensé à la façon d'un tiers-lieu.

L'école de musique d'Aramon veut permettre aux personnes handicapées de jouer d'un instrument

L'assemblée délibérante a aussi voté à l'unanimité pour l'attribution d'une subvention de 3 415 € à l'école de musique d'Aramon. En effet, la CCPG doit verser cette somme pour permettre à l'école de concourir au projet LEADER. Cette dernière porte un projet pour permettre aux personnes handicapées de pratiquer la musique, via le projet PAO BAO. "L'école va concourir au projet LEADER (subvention de 13 657 €) pour financer des instruments adaptés aux adultes et aux enfants handicapés qui souhaitent pratiquer la musique. Ces instruments tourneront aussi dans les villages qui ont des classes avec des enfants en situation handicap. Ces instruments coûtent plus de 20 000 €", explique le président de la CCPG, Pierre Prat.

Martine Laguerie (Estézargues) en a profité pour parler de la création d'une école de musique intercommunale : "Cela permettrait à tous les enfants qui n'en ont pas les moyens d'aller vers la musique." Une opportunité à réfléchir pour le président.

Autre sujet à l'ordre du jour : la mise à disposition d'ASVP de la communauté de communes aux communes de Saint-Bonnet-du-Gard, Théziers, Domazan, Fournès ou encore Saint-Hilaire-d'Ozhilan. Et ce, à compter du 1er juillet et pour un an. "Ces agents permettront à des communes de petites tailles de bénéficier d'un service de proximité, dont les missions seront : la surveillance des voitures, la contravention et la répression aux infractions au code de la route, de l'urbanisme ou de l'environnement", a développé Numa Noël, vice-président délégué à la Sécurité et à la Sûreté.

Marie Meunier

Et aussi... Pas de hausse finalement pour la cotisation foncière des entreprises (CFE). Lors du dernier conseil, l'équipe avait annoncé que cette taxe augmenterait de 0,03% et s'élèverait donc à 26,60%. En fait une petite erreur s'est glissée et la CFE restera pour 2021 à 26,57%. Un sou est un sou...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité