A la uneActualitésGardPolitique

ÉDITORIAL Amal Couvreur jusqu’à la présidence du Département du Gard ?

Amal Couvreur est la tête de liste de Carole Delga dans le Gard. Photo Objectif Gard

 

Amal Couvreur, réélue au Département du Gard ce dimanche 27 juin 2021 (Photo : Objectif Gard)

Rien ne pouvait empêcher sa victoire hier soir lors du second tour des Départementales. Même pas les mauvais mois dans les quartiers populaires nîmois où la violence et la mort ont frappé, conséquences d'un trafic de drogue prégnant depuis trop longtemps. Même pas un Rassemblement national avec sa meilleure tête de gondole nîmoise, Yoann Gillet, qui n'a pas hésité à faire une campagne sur le thème de la sécurité, oubliant que les électeurs ne sont pas dupes des manipulations sur la réalité des compétences de la collectivité. Même pas une majorité municipale qui avait inscrit dans son calendrier ce canton de Nîmes 2 avec son élu Marc Taulelle, meilleur allié de l'extrême-Droite. Cette victoire, elle est allé la chercher avec les dents en compagnie de son binôme communiste Christian Bastid. Fidèle aux habitants, fidèle à ses convictions, fidèle aussi en amitié y compris avec Françoise Dumas, la députée LREM rejetée par une certaine Gauche. Amal Couvreur est probablement une anomalie en politique. Et c'est certainement ce qui fait son charme. Elle est le meilleure signal de la résistance de la Gauche dans le Gard. Elle est le meilleur symbole que la politique peut réellement changer les choses pour les plus faibles. Et faire revenir dans un bureau de vote les plus éloignés des décisions. Carole Delga, la présidente réélue à la Région Occitanie, ne s'y est pas trompée en la propulsant tête de liste dans le Gard. Et pourtant, ce lundi matin, même si elle est la femme la plus puissante politiquement dans le Gard, cela ne suffira probablement pas à Amal Couvreur pour devenir la présidente du Département du Gard. D'abord parce que le Parti socialiste et les communistes (dont Christian Bastid) se sont déjà mis d'accord. La présidente sortante, Françoise Laurent-Perrigot, poursuivra sa mission comme elle l'a entamée il y a maintenant quelques mois. En toute discrétion, sans faire de vague certes mais pour le bonheur de tous. Ensuite, parce que pour gagner, Amal Couvreur devrait être dans le moindre calcul, ce qu'elle ne sait pas faire. Parce que la sincérité, ce qui au fond plaît aux gens, semble être un défaut et loin d'être une qualité dans le monde politique d'aujourd'hui. Reste l'audace. L'audace des élus du Département fraîchement victorieux. L'audace de mettre à la tête de la plus grande collectivité du Gard une personnalité qui ressemble véritablement aux habitants du Gard. Qui lors de sa vice-présidence à la "politique de la ville" n'a pas ménagé ses efforts pour les autres. Et a fait la démonstration largement hier soir que les habitants avaient de la mémoire quand on s'intéresse un tout petit peu à eux. Pour la première fois de leur mandat probablement (qui pour certains se comptent en dizaines d'années), les élus du Département ont donc l'occasion de marquer les esprits, au-delà des frontières du Gard. Sauront-ils saisir au bond la balle de l'espoir ?

Abdel Samari

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité