ActualitésGard

GARD Le melon Bo&Bon, un succès gardois

Produits militant du goût. Eloïse Levesque/Objectif Gard
(Photo d'illustration Archives Eloïse Levesque/Objectif Gard)

Le melon Bo&Bon a vu le jour il y a 4 ans, dans le Gard, avec seulement 15 hectares de production. Son excellent rapport qualité/prix le propulse rapidement sur les étals des plus grands marchés d’intérêt national Français comme Rungis, Bordeaux ou Nice… mais il est aussi à la carte de grands restaurants monégasques !

Cultivé exclusivement dans le Gard, sur un sol riche et non lessivé grâce à l’intervention d’un troupeau de brebis qui fertilise naturellement la terre, le melon Bo&Bon est récolté à maturité pour garantir une chair naturellement gorgée de vitamines. Alors que les melons classiques, souvent récoltés trop tôt pour privilégier leur conservation, sont peu sucrés (taux de Brix entre 12 et 14) et ont parfois un goût proche de la courge, le melon Bo&Bon affiche un taux de Brix compris entre 16 et 18 et des propriétés organoleptiques exceptionnelles.

Face à la demande croissante, le groupe Peruzzo a augmenté sa surface de production pour atteindre, cette année, 100 hectares et 2 500 tonnes de melons Bo&Bon produits (soit 25 tonnes par hectare). Le groupe ambitionne aujourd’hui de conquérir la grande distribution pour proposer au grand public un melon de qualité, au goût naturellement sucré et à l’excellent rapport qualité-prix.

Des choix audacieux mais tellement logiques...

"Nous avons fait le choix d’opter pour une culture plus réfléchie, en faisant tourner les terres chaque année au lieu de greffer nos plans sur courges. Nous fertilisons naturellement la terre avec l’intervention d’un berger et ses brebis qui se nourrissent de l’herbe verte de la prairie et produisent un engrais naturel. Enfin, nous laissons mûrir le melon sur pied et le récoltons à maturité afin qu’il se gorge naturellement de soleil et de vitamines comme les melons d’antan", explique Sylvain Colleville, responsable culture du groupe Peruzzo.

Le groupe accorde également la plus grande importance à diversifier les variétés récoltées afin de pouvoir proposer des melons de qualité sur toute la saison estivale. Ainsi, le melon Bo&Bon, comprend de juin à septembre les variétés suivantes : Kodiac, Gecko, Arapao, Arkade, SV6556, Gustabelet Junga.

Pour rappel, fondé il y a plus de 50 ans par Alexandre Peruzzo, le groupe éponyme, acteur de l’agro-alimentaire, produit et distribue des fruits et légumes à destination du marché français. L’entreprise emploie 15 personnes et réalise un chiffre d’affaires de huit millions d’euros en 2019.

Anthony Maurin

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité