A la uneActualitésGardNîmesSociété

FAIT DU JOUR Spectaculaire et familiale, « les Nuits de Nemaus » est la sortie idéale

(Photo E. Spiller)
Les Nuits de Nemaus (Photo E.Spiller)

C'est un spectacle que l'on voit peu ailleurs et qui claque ! Un "sons et lumières" au coeur d'un édifice vieux de 2 000 ans, c'est toujours quelque chose à voir. Ça tombe bien, dès demain et pour trois autres soirées, le spectacle les Nuits de Nemaus débarque en ville.

Le mois d'août à Nîmes n'était pas des plus réjouissants. Peu d'animations, peu de sorties et peu de spectacles... La Ville a demandé à son délégataire, qui est en charge de la promotion des trois monuments antiques de la cité, de réaliser un show qui serait à même de faire venir toujours plus de monde à Nîmes dans une période où le tourisme est plus creux.

Début des premières répétitions avec le briefing à l'entrée des arènes (Photo Anthony Maurin).

Ce spectacle s'adresse aux Nîmois, bien entendu, mais aussi aux Gardois et à tous les curieux amateurs de belles histoires et de beaux costumes. Le principe est simple, dans les arènes, la technique du mapping est utilisée comme pour augmenter la réalité passée et faire des décors toujours plus réalistes sans toucher un seul bout de pierre bimillénaire. Et c'est assez bluffant !

En piste pour les derniers regroupements (Photo Anthony Maurin).

Mais au fait, le mapping, qu'est-ce que c'est ? Le mapping vidéo, également appelé projection architecturale, ou encore fresque lumineuse, permet simplement de projeter de la lumière sur des volumes et de recréer ainsi des structures éphémères et virtuelles. Grâce à l'utilisation des logiciels spécifiques, les volumes sont dessinés et reproduits, afin d'obtenir des projections vidéo à grande échelle qui adhèrent le plus près possible aux endroits choisis. Ces jeux d'illusion d'optique sont de toute beauté dans un tel décorum. Pour l'occasion, ce mapping a été pensé par Pierre Wendels et créé par Virginie Martin en collaboration avec Fabien Faizant pour accompagner la narration et permet de couvrir toute la piste et le podium.

Plus ou moins à l'écoute, pensives pour certaines ! (Photo Anthony Maurin).

Mais la seule technique, magique mais froide, ne suffit pas. L'humain doit être placé au centre de ce genre de fresque historique car c'est bel et bien d'une fresque historique dont on parle. Pour la deuxième année pas tout à fait consécutive suite à la pandémie actuelle, les quelque 200 bénévoles font le reste. Le reste ? Ils retracent l'histoire de la cité des Antonin au fil des âges, de la très haute antiquité (de la mythologie) au XIXe siècle et l'avènement de l'ère industrielle et de la toile de Nîmes.

Une partie des décors du village antique (Photo Anthony Maurin).

Pour quatre représentations à compter de demain jeudi 5 août (6, 9 et 10), cette nouveauté estivale est l’occasion de redécouvrir le patrimoine historique et culturel de Nîmes car les spectateurs pourront voyager dans le temps et profiter d’une représentation légendaire et immersive grâce au mapping. Grâce aux Nuits de Nemaus, le spectateur va mieux comprendre une longue partie de l'histoire de Nîmes. Un vieil homme nommé Nemaus, dieu protecteur de la ville, ayant traversé toutes les époques, se remémore son passé. Il relate sa vie extraordinaire, liée à l’histoire de Nîmes depuis sa création jusqu’à sa période de prospérité.

Le roi Louis XIV apprend ses pas de danse (Photo Anthony Maurin).

En quatre actes divisés en 19 scènes, les souvenirs de Nemaus prennent ainsi la forme de tableaux poétiques comme "l’Antiquité, de la naissance à la civilisation", "le Moyen-Age et la maîtrise de la force", "l’amour de la Renaissance aux guerres de religion" et enfin "la vie quotidienne au XIXe et l’invention du Denim". Les spectateurs suivent l’histoire de Nemaus, fils d’Hercule, de sa naissance à son mariage, rythmés par des épisodes fondateurs de Nîmes. De l’union des Volques et des Romains pour combattre les barbares à l’invention de la toile denim en passant par la chanson de geste du "Charroi de Nîmes" ou encore les passages de François Ier ou Louis XIV dans la ville. La scène du Roi Soleil ainsi que celle de la révolte des Camisards sont des nouveautés 2021 !

Une scène spectaculaire à venir... (Photo Anthony Maurin).

Pendant 1h30, le spectacle anime une fresque vivante mettant en scène plus de 200 comédiens, danseurs et cascadeurs professionnels. Vous ne les verrez pas mais avec eux, derrière, en coulisse, ils sont des dizaines à la régie technique, à l’animation du spectacle, aux jeux de lumières, aux effets sonores, à l'habillage et aux décors. Sans eux, ce spectacle de bonne volonté ne serait tout simplement pas possible.

Débriefing de la première répétition tardive (Photo Anthony Maurin).

Balayer l'histoire de Nîmes sous la forme emballante d'un mapping video avec le son qui va avec dans l'un des amphithéâtres les mieux conserver au monde, c'est quand même une aventure à part. Suivez les pas de l'installation des Volques arécomiques sur l’oppidum, leur alliance avec les Romains et la fabuleuse bataille d'Actium d'où les Nîmois ramèneront l'As de Nîmes (emblème actuel de la ville). Voyez la création de la ville romaine, Nemausus, le grand tremblement de terre, puis, la reconquête de Nîmes par Guillaume de Géllone aux mains des Maures. Vous pourrez enfin voir l'histoire du Charroi de Nîmes, cette chanson de geste racontant des faits légendaires du XIIème siècle. Vous partirez en croisade de Raymond IV de Saint Gilles, vous assisterez à la visite de François Ier à Nîmes en 1553, au premier pacte d’amitié entre catholiques et protestants à Nîmes qui à la visite de Louis XIV à Nîmes alors qu'il partait se marier en Espagne. La révolte des Camisards, l'édit de Versailles du roi Louis XVI restaurant la tolérance religieuse, l'essor des métiers du textile, le tissage de la serge de Nîmes... Tout est fait pour passer un excellent moment et pour sortir plus instruit en en ayant pris plein les mirettes !

Salut des comédiens en piste... À vous de venir ! (Photo Anthony Maurin).

Pour les amateurs, c'est Benoit Allemane, célèbre voix française de l’acteur américain Morgan Freeman, qui se colle à la narration du spectacle.

Les Nuits de Nemaus début du spectacle à 21h30, Pass sanitaire demandé. Catégorie 1 : Tarif Plein : 38 euros, réduit (enfants de 4 à 12 ans) : 25 euros. Catégorie 2 : Tarif Plein : 25 euros, réduit(enfants de 4 à 12 ans) : 18 euros. Catégorie 3 : Tarif Plein : 15 euros, réduit (enfants de 4 à 12 ans) : 5 euros.

Au début du spectacle, la piste est immergée (Photo E. Spiller)

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité