A la uneAlès-CévennesBagnols-UzèsEconomiePolitiqueSociétéVidéo

FAIT DU SOIR VIDÉO La ministre de l’Insertion découvre le programme « EASY » à Méjannes-le-Clap

Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'Insertion, a visité le VVF Les Cigales du Gard à Méjannes-le-Clap dans le cadre de la mise en place du dispositif Easy. Elle a été accompagné par de nombreux acteurs économiques et par les élus du Gard. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce mardi matin, Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'Insertion auprès de la ministre du Travail, s'est rendue au village vacances Les Cigales de Méjannes-le-Clap. Objectif de la visite : découvrir le dispositif expérimental "EASY".

Il s'agit de proposer une semaine de vacances à 250 € à des familles à revenus modestes (*) et, en même temps, d'offrir un temps de formation aux adultes pour gagner en confiance en soi, travailler sur la communication la gestion du stress... Le but étant que les participants se sentent plus à l'aise dans l'univers professionnel.

Pour ce premier été de mise en place, plus de 1 000 familles ont été touchées pas le dispositif. Elles sont parties en vacances une semaine dans l'un des six lieux choisis, dont le VVF Les Cigales de Méjannes-le-Clap. La ministre espère que le dispositif pourra monter en puissance et atteindre les 5 000 familles dès l'année prochaine. Vincent Le Masson, directeur du programme "EASY", lui, aimerait proposer ce même format pendant d'autres vacances ou le temps d'un week-end.

Si les ateliers sont proposés le temps des vacances, le suivi se poursuit sur six mois grâce à l'application Microdoing. Chaque semaine, les participants au dispositif recevront des défis, des exercices concoctés par des coachs certifiés pour atteindre leurs objectifs et se sentir encore mieux dans leur quotidien et à leur travail. C'est aussi un moyen pour eux de s'entraîner sur leur savoir-être pour mieux réussir les entretiens.

Ce dispositif de vacances apprenantes destiné aux adultes est parti du constat que beaucoup de gens qui n'avaient pas accès aux vacances n'avaient pas non plus accès aux formations. "L'idée était de rappeler que les vacances, ce n'est pas seulement un moment qui bénéficie au repos mais c'est aussi un moment qui permet la prise de recul et d'envisager de nouveaux projets", contextualise Vincent Le Masson.

C'est Patrick Gagnaire, expert de l'inclusion, qui a eu cette idée à partir d'une étude produite par Accenture. L'association VVF a donc mis tout un ensemble de ressources pour lancer ce programme. Et elle a été soutenue par le Gouvernement à hauteur de 1,3 million d'euros, notamment par le ministère délégué à l'Insertion de Brigitte Klinkert. De nombreux élus gardois ont accompagné la ministre lors de cette visite.

Marie Meunier

(*) pour les salariés gagnant moins de 1371 € dans chaque famille

Retrouvez notre reportage en vidéo :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité