A la uneAlès-CévennesInsoliteVidéo

FAIT DU SOIR (VIDÉOS) 13 000 concurrents et une bataille épique dans le Gardon

Le public présent en nombre sur les berges du Gardon pour assister à l'arrivée de la Duck Race. (Photo Corentin Migoule)
Le public présent en nombre sur les berges du Gardon pour assister à l'arrivée de la Duck Race. (Photo Corentin Migoule)

Pour sa deuxième édition, la Duck Race, course caritative insolite opposant 13 000 canards en plastique lancés dans le Gardon à la vitesse d'un escargot, a connu un franc succès. Le canard porteur du n°12 214 a franchi la ligne d'arrivée en tête après deux heures de parcours, et permet à son heureux propriétaire de remporter une voiture flambant neuve. 

Pour récolter des fonds, certaines associations misent sur l'organisation de lotos, de vide-greniers, ou encore de courses pédestres. En organisant pour la deuxième fois une "Duck Race", concept inventé par des Canadiens, le Rotary Alès Cévennes a choisi de se démarquer. Couronnée de succès pour sa première en juin 2019, annulée l'an dernier en raison de la crise sanitaire, cette course insolite opposant 13 000 canards jaunes en plastique faisait son retour dans le Gardon d'Alès ce samedi matin.

Dès 11 heures, sous un soleil de plomb, les petits concurrents du jour se sont jetés à l'eau au niveau du pont-Vieux, avec une mission : arriver le plus vite possible, plus de 400 mètres en aval, où se trouvait la ligne d'arrivée, peu avant le pont-Neuf, à hauteur du ponton d'Alès Plage. Parce que le plan d'eau est pratiquement plat, sans courant, et que le vent n'était pas de la partie ce samedi, les canards ont eu besoin d'aide pour se mouvoir. À l'aide de deux pédalos et d'une ligne d'eau, les bénévoles du Rotary ont donné de leur personne pour faire avancer, à vitesse d'escargots, les 13 000 prétendants à la victoire.

Chute à l'avant

Groupés en peloton, les petits animaux en plastique ont mis plus d'une heure à effectuer les 200 premiers mètres. À mi-parcours, bien malin celui qui pouvait se risquer à donner le numéro du gagnant. Parce que les propriétaires d'un jour des 75 premiers canards allaient être récompensés, certains spectateurs avaient sorti le porte-monnaie pour s'offrir parfois plusieurs dizaines de compétiteurs, se donnant ainsi plus de chances de l'emporter.

Alors que les bénévoles du Rotary redoublaient d'efforts pour créer des vagues faisant accélérer les concurrents, le suspense demeurait entier à 100 mètres de l'arrivée. À l'image d'une épreuve cycliste ou d'une course de chevaux sur l'hippodrome de Longchamp, l'atmosphère se tendait dans le public à l'approche de l'emballage final. Après être resté au chaud dans le sillage de ses adversaires durant la première partie de la course, le "Duck" n°1467, maillot jaune, bec orange et sourire en coin, mettait une escarmouche pour s'offrir un raid solitaire.

Au micro, l'inusable Gil Martin, créateur du concept La Folie Passagère, s'égosillait pour animer les 50 derniers mètres. Alors que la victoire lui tendait les bras, le canard n°1467, victime d'une chute l'obligeant à se coucher sur le flanc, s'encastrait contre la ligne d'eau. Une aubaine pour des concurrents sans pitié qui le dépassaient à quelques mètres de l'arrivée dans le goulet final.

Victime d'un accrochage dans le final, le n°1467 laisse échapper la victoire. (Photo Corentin Migoule)

Au terme d'une bataille épique de plus de deux heures dans les eaux du Gardon, le concurrent n°12 214, discret jusqu'ici, était le premier à sortir de l'eau. Visiblement habitué à gagner, le petit "duck" n'offrait aux spectateurs alésiens qu'une célébration modeste, leur épargnant la traditionnelle danse pour laquelle son espèce est célèbre auprès des enfants.

Après validation par un huissier de justice mandaté, son heureux propriétaire remportait une 108 flambant neuve de la marque Peugeot, clouant au passage le bec à ceux qui pensaient que cette course ne cassait pas trois pattes à un canard. Le second gagnant repartait avec un robot nettoyeur de piscine d'une valeur de 1 100 euros, le troisième, avec une trottinette électrique. Président du Rotary Alès Cévennes, Hugues Esbalin s'est dit "heureux de la présence massive du public en dépit du pass sanitaire" qui s'est appliqué à l'événement.

Pour rappel, il s'agissait d'une course à visée caritative puisque la vingtaine de milliers d'euros récoltée ce jour grâce à la vente de canards, sera redistribuée à une dizaine d'associations du bassin alésien, présentes ce samedi pour former le village de la Duck Race, avec trois foodtrucks assurant la restauration et des animations pour enfants.

Corentin Migoule

Les canards contrôlés à l'arrivée par un huissier de justice. (Photo Corentin Migoule)

Le grand gagnant de la Duck Race est reparti avec ce joli modèle de la marque Peugeot. (Photo Corentin Migoule)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité