A la uneActualitésGardPolitique

ÉDITORIAL Sa doublure nîmoise : Marc Taulelle

Eric Ciotti, du parti Les Republicains. Photo via MaxPPP
Éric Ciotti (Photo Anthony Maurin).

La semaine qui s'ouvre verra de nombreuses personnalités politique nationales fouler les terres gardoises. D'abord Olivier Faure, le numéro 1 du Parti socialiste qui viendra faire une revue des troupes et s'assurer que les quelque 600 militants du Gard se positionnent bien sur les deux textes d'orientation, dont un qui le concerne directement puisqu'il en est à l'origine. En fonction du résultat, il sera en bonne position pour prolonger son aventure à la tête du parti. À quelques mois de la Présidentielle et à une semaine de la mise en orbite d'Anne Hidalgo, la maire de Paris, tout cela pourrait lui faire pousser quelques ailes. Autres représentants d'un parti de "l'ancien monde" à se rendre dans nos contrées d'ici quelques jours, les parlementaires de chez Les Républicains. Ils ont prévu une belle fiesta dans le Gard en fin de semaine. Et tous les ténors sont annoncés. Du président du Sénat, Gérard Larcher, au patron du parti, Christian Jacob en passant par toutes les stars de la Droite. Engagées ou pas dans une éventuelle primaire. Ou au moins sur la ligne de départ pour la Présidentielle. Le président des Hauts de France, Xavier Bertrand, donc. Valérie Pécresse qui dirige l'Île de France jusque là. L'ancien commissaire européen Michel Barnier. Et même Laurent Wauquiez qui a passé son tour. Le député des Alpes-Maritimes sera là aussi. On se demande bien pourquoi. Lui qui a annoncé ce dimanche son soutien à Éric Zemmour en cas de duel au second tour de la Présidentielle face à Emmanuel Macron. Il a du se tromper de parti non ? Ah mais oui bien sûr. Pas de journées parlementaires ni d'universités d'été du Rassemblement national, on comprend mieux. Il s'incruste donc dans sa future ex-famille en espérant décrocher le pompon, c'est bien cela ? Une primaire que pas grand monde ne souhaite chez Les Républicains. Mais Éric Ciotti espère tout de même l'emporter en clivant durement le débat. D'autres s'y sont déjà employés au sein du mouvement de Droite et ont connu la défaite. Le revers cuisant aux Européennes est encore dans toutes les mémoires... Laurent Wauquiez pourrait d'ailleurs le rappeler à son camarade. Mais Ciotti semble avoir la mémoire sélective. Imaginant aussi dans le même temps que ses propos ne laisseront pas de traces. Pas grave après tout. S'il rate son coup, Éric Ciotti pourrait avoir son rond de serviette chez Cnews. Qu'il en profite pour embarquer sa doublure nîmoise : Marc Taulelle.

Abdel Samari

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité