CultureNîmes

PONT-DU-GARD Après le week-end « Mario au Pont », top départ pour la saison culturelle du Périscope

La marionnette était à l'honneur sous toutes ses formes ce week-end au Pont-du-Gard lors de la première "Mario au Pont" : théâtre d’objets, de papier, d’ombres et les formes animées... Ici la compagnie montpelliéraine La Sphère Oblik nous fait immerge dans son Objetarium. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Une dizaine de spectacles était proposée tout au long du week-end au Pont-du-Gard. Le public a peut-être eu la chance de monter à bord de la salle mobile de Jonas de la compagnie du Grand Hôtel (Lozère). (Marie Meunier / Objectif Gard)

La marionnette sous toutes ses formes était à l'honneur ce week-end au Pont-du-Gard. Ce bel écrin a accueilli la première édition du festival "Mario au Pont". C'est la petite salle de théâtre nîmoise Le Périscope, avec le soutien du Département, qui a organisé ses deux jours jalonnés d'une dizaine de spectacles. 

Avec "Mario au Pont", l'équipe du Périscope tire les fils de leur nouvelle saison culturelle. D'habitude, elle planche sur un gros événement autour de la journée mondiale de la Marionnette en mars. À cause du covid-19, cette manifestation a dû être annulée une première fois en 2020. Puis une deuxième en 2021. Les organisateurs espèrent la voir se tenir en 2022.

Faute de pouvoir mettre en place cette journée phare, est né ce nouveau week-end escapade au Pont-du-Gard. Et "Mario au Pont" signe une belle impulsion pour "retrouver le public et renouer le lien avec les spectateurs", atteste Lucile Donivard, chargée de communication du Périscope. À l'entrée du site, plusieurs salles de spectacle mobiles, nichées dans des caravanes attendent les jeunes spectateurs pour des formats courts. Sur les deux rives, les représentations s'enchaînent en intérieur, en extérieur, invitant le public à une déambulation.

Une salle conventionnée d'intérêt national arts de la marionnette
depuis 2019

Du côté des équipes, la joie est visible. Celle de nouveau partager avec les spectateurs après plus d'un an et demi de privation. Il y avait bien des représentations épisodiques auprès des scolaires, mais pas de véritables dates. Depuis mars 2020, la salle nîmoise de 100 places a gardé porte close.

"Mario au Pont" marque donc le lancement de la saison culturelle 2021-2022 du Périscope. Saison que l'on espère entière cette année et qui fera la part belle aux créations contemporaines. Sans oublier les spectacles qui ont dû être annulés l'an passé et qui seront reprogrammés. Une grosse partie de l'agenda sera bien entendu dédié à la marionnette puisqu'il faut savoir que depuis 2019, la salle de théâtre est conventionnée au niveau national pour cet art. Le prochain rendez-vous est donné les 5 et 6 octobre respectivement à 20h et 18h, avec la compagnie "La Lanterne" qui présentera son spectacle "Le Gang".

Marie Meunier

Plus d'informations et programmation complète sur le site Internet du Périscope : www.theatreleperiscope.fr/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité