ActualitésEconomieNîmes

ÉLECTIONS Avec Xavier Perret, la liste « Fiers d’être artisans » veut conserver la Chambre de métiers et de l’artisanat

Au centre, Xavier Perret, candidat aux élections de la CMA (Photo Corentin Corger)
Au centre, Xavier Perret, tête de liste "Fiers d'être artisans" lors des élections de la CMA (Photo Corentin Corger)

Ce mardi, la CPME 30 (Confédération des petites et moyennes entreprises) et la FFB (Fédération française du bâtiment) ont dévoilé la liste "Fiers d’être artisans" qui se présente aux élections de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) prévues du 1er au 14 octobre. Avec le retrait d’Henry Brin, c’est Xavier Perret qui a été choisi comme tête de liste pour tenter de conserver la présidence de la CMA.

La CPME 30 et la FFB n’ont pas choisi le bon jour pour présenter leur liste commune pour les prochaines élections de la Chambre des métiers et de l’artisanat. Ce mardi, un violent épisode orageux frappait Nîmes en fin de matinée et les employés du restaurant Maison Alphonse, lieu d’accueil de cette conférence de presse, se battaient armés de balai-raclette contre l’eau. Malgré tout, à deux semaines du début du vote, il était temps pour les deux organisations de présenter leurs candidats pour conserver la présidence de la Chambre des métiers et de l’artisanat qui représente les intérêts de plus de 20 000 entreprises artisanales du Gard dont les élections ont lieu du 1er au 14 octobre.

Après deux mandats de Serge Almeras soutenu par l’U2P (Union des entreprises de proximité), même si officiellement en 2005 c’est Pascal Binelli qui remporte l’élection en étant moins âgé que son adversaire, la liste "Fiers d’être artisans" gagne en 2016. Il y a quelques jours, Henry Brin, devenu entre-temps conseiller régional aux côtés de Carole Delga, a finalement décidé de ne pas briguer un second mandat. Mais la relève, bien présente, est portée par Xavier Perret, le président de la CPME 30, qui vise la tête de la chambre consulaire. De l’équipe victorieuse il y a cinq ans, ils ne sont que quatre colistiers à repartir : David Gallo, numéro deux sur la liste, Rachel Biguet, Jérôme Laithier et Jean-Marc Campello, qui a aussi la casquette de conseiller municipal nîmois délégué à l’artisanat.

Les quatre familles de l’artisanat (bâtiments, services, fabrication et alimentaire) sont bien représentées avec un maillage du territoire. Sur les 35 noms, on retrouve des personnalités bien connues comme Mylène Mouton, fabricante de brandade, le glacier Bastien Vilaret, Rémi Brayde, de la boulangerie emblématique Villaret et le chef Jérôme Nutile, meilleur ouvrier de France. Classés 28e et 29e de la liste, les deux derniers cités ne devraient pas être élus, à moins de réaliser un score impressionnant face à la liste "La voix des artisans" portée par Éric Affortit, qui prend la suite de Serge Almeras et soutenu par l’U2P. En 2016, "Fiers d’être artisans" l’avait emporté avec 55% des voix et 19 élus étaient entrés à la CMA. Un score qui représente seulement 1 303 votes contre 1 066 pour Serge Almeras soit un taux de participation de 12,3%.

Être une "boîte à outil" pour les artisans

Une très faible participation et une victoire largement liée aux artisans du bâtiment qui représentaient la moitié des suffrages. La FFB sait pertinemment le rôle qu’elle a à jouer pour mobiliser ses artisans qui dégagent une réserve importante de voix. Une élection où, pour la première fois, le vote électronique est mis en place. Le candidat Xavier Perret a présenté ses principales idées : "Renforcer l’identité artisanale et rendre l’artisanat plus populaire, attirer les jeunes en les accompagnant à travers des dispositifs d’insertion, simplifier le quotidien des artisans en étant pour eux une véritable boîte à outil et renforcer le lien entre les artisans et la CMA."

Une tête de liste qui veut également poursuivre le développement du dispositif "Made in Gard" et créer un "Arti’bus". "Dans cette volonté de proximité, c’est être capable par exemple en cas d’intempéries d’envoyer un bus au plus près des artisans où on retrouve toutes les compétences de la CMA", détaille Xavier Perret. "On a une tête de liste avec de vrais valeurs et des personnes avec énormément de compétences. On veut gagner pour poursuivre le travail déjà engagé", complète David Gallo. Les équipes ont prévu d’aller se présenter dans les villages et d’organiser des réunions pendant cette campagne qui va durer un mois.

La CMPE vise le régional et le national

Pour ce lancement officiel, Xavier Perret a pu compter sur la présence de Samuel Cette, président de la CPME Occitanie et de Vincent Aguilera, président de la CMA Haute-Garonne qui brigue un nouveau mandat ainsi que la présidence régionale. L’ambition de la CPME dépasse le local. "Nous souhaitons conquérir le national c’est pour ça que l’on propose une liste par département. C’est le national qui distribue les finances aux têtes de régions et ensuite viennent les départements. Les chambres départementales deviennent des chambres dépendantes de l’organe régionale", rappelle Vincent Aguilera. Avec 455 élus issus des 13 départements d’Occitanie, la CMA régionale représente 1 300 collaborateurs et un budget de 100 M€.

"Depuis plus de 40 ans, l’U2P est au pouvoir. On veut apporter une vision moderne dans l’innovation, l’utilisation des outils numériques avec un changement radical de communication et proposer une offre de service globale pour qu’il n’y ait pas de disparités entre les territoires", poursuit le président de la CMA 31. La CMA du Gard est la troisième chambre régionale et ce sont donc sept élus Gardois qui auront l’opportunité de siéger à Toulouse.

Corentin Corger

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité