A la uneActualitésNîmes

NÎMES Jean-Paul Fournier : « Il faut se battre pour que la corrida subsiste »

Le maire de Nîmes posant avec un tableau où on peut le voir cape à la main avec son adjoint François Courdil en guise de taureau (Photo Corentin Corger)
Maxime Ducasse et Jean-Paul Fournier honorés par le monde de la tauromachie (Photo Corentin Corger)

Honoré par l'association française des "Aficionados Practicos" au lavoir du Puits Couchoux, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, en a profité pour rappeler son attachement à la corrida. 

Comme chaque année, l'association française des "Aficionados Practicos" rend hommage aux pionniers de la tauromachie française. Pour cette 14e édition, c'est le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier qui a été honoré pour ses 20 ans d'alternative à la mairie de Nîmes. "Vous êtes tombé dans le chaudron petit et êtes devenu accro aux toros. Vous avez défendu toute la tauromachie que ce soit autant au plan local que national", ont souhaité mettre en avant les représentants des "Aficionados Practicos".

Une reconnaissance symbolique pour le premier édile nîmois, depuis 2001, qui a reçu un tableau avec une photo le représentant cape à la main mimant une passe devant des cornes factices de taureaux tenues par son adjoint François Courdil. "Je suis très heureux d'être à nouveau honoré. Je suis très attaché aux toros et nous devons tous être unis pour défendre la tauromachie. Il faut se battre pour que la corrida subsiste", a déclaré Jean-Paul Fournier.

À gauche, Jérôme Arpinon présent aux côtés de son ami Maxime Ducasse (Photo Corentin Corger)

Après cet hommage, c'est Maxime Ducasse qui a reçu la médaille des "Aficionados Practicos." Une remise effectuée au sein du lavoir du Puits Couchoux, situé en dessous du réservoir du Mont Margarot, lieu symbolique de naissance de l'aficion pour bon nombre de Nîmois dans les années 1960. En présence d'Alain Montcouquiol, parrain d'honneur de cette manifestation, la carrière de Maxime Ducasse a été retracée : de ses débuts en 1979 avant de devenir banderillo professionnel jusqu'à sa despedida lors de la Feria des Vendanges 2018.

"Je remercie nos aînés surtout pour le rôle socio-culturel qu'ils ont eu. Ils nous ont donné une ouverture d'esprit", a félicité le récipiendaire. Pour ce moment particulier, Maxime Ducasse a pu compter sur le soutien d'un ami proche en la personne de Jérôme Arpinon, ancien entraîneur du Nîmes Olympique. "Il m'a appris à planter des banderilles quand j'étais jeune à Caissargues", se souvient avec tendresse ce pur Nîmois. La tauromachie qui sera évidemment à l'honneur lors de cette feria des Vendanges qui débute ce soir : six corridas sont programmées pendant le week-end.

Corentin Corger

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité