A la uneActualitésNîmesSports GardUSAM

USAM Contre Limoges, Nîmes se fait peur mais poursuit un début de saison parfait

Rebichon s'arrache et Nîmes s'impose. (Photo USAM)
Sanad a une nouvelle fois été prépondérant. (photo USAM)

Ce samedi au Parnasse, l'USAM retrouvait Limoges pour le compte de la 3e journée du championnat. L'occasion d'enchaîner un quatrième succès consécutif cette saison et de préparer au mieux le déplacement à Moscou, ce mardi, en tour qualificatif retour de la Ligue européenne. Mission accomplie : devant toute la partie, Nîmes se fait peur en fin de match mais assure l'essentiel avec un court succès (30-28). 

Avant de mettre le cap à l'Est, la Green Team avait bien la tête au championnat ce samedi au moment de défier Limoges au Parnasse. En jambes, les hommes de Franck Maurice prennent le meilleur départ, bien aidés par les ailiers Sanad et Rebichon, auteurs de six des sept premiers buts nîmois. Il faut cependant une minute de chaleur de Desbonnet pour voir l'USAM faire un premier écart (8-4, 13e) sur trois attaques rapides conclues par l'incontournable ailier égyptien - par deux fois - puis par Minel.

Pris de vitesse, Limoges demande déjà son premier temps mort. Dans la foulée, Rebichon est exclu pour deux minutes et les Limougeauds reviennent à deux longueurs. Mais Desbonnet, à 50% d'arrêts en première période, est décidément en feu : d'une passe rasante laser, le portier nîmois lance Sanad qui réussit une prise de balle impressionnante pour signer une nouvelle contre-attaque gagnante (12-8, 22e). Quelques instants plus tard, Nyateu fait le show à son tour. La défense limougeaude est plus solide que de la porcelaine mais pas assez pour maîtriser le meneur gardois qui peut délivrer un caviar à Jakobsen (14-9, 26e). Dominés et malmenés, les visiteurs - parmi lesquels les anciens nîmois Idrissi, Nieto et Suty - s'accrochent pour revenir à un 15-12 plutôt bien payé à la pause.

Une histoire de jets de 7 mètres

Au retour des vestiaires en revanche, la partie s'équilibre. Moins en réussite dans ses cages, Desbonnet ne repousse plus tout, tandis que Rebichon et Dupuy se font sanctionner tour à tour. Limoges s'enhardit. Il faut tout le talent de Minel qui enchaine les missiles à neuf mètres pour maintenir l'écart (24-21, 46e). Mais si Nîmes garde le rythme en attaque, les parades si précieuses en première période ne sont plus au rendez-vous, l'entrée de Paul ne réglant pas le problème. À l'entame du money-time, l'USAM reste à portée de fusil d'un retour limougeaud (25-23, 50e).

Et quand Sanad rate son second jet de 7 mètres de la deuxième période, le banc visiteur se lève comme un seul homme croyant l'exploit possible. Mais le doute n'existe pas chez l'ailier Égyptien qui trompe à nouveau Idrissi dès la tentative suivante (26-23, 53e). C'est le moment choisi par Paul pour réaliser sur penalty sa première parade de la partie. Salou, longtemps resté sur le banc, creuse l'écart et la victoire se dessine (27-23, 54e). Mais la fin de match est laborieuse : sur un nouveau penalty, Limoges, qui ne lâche décidément rien, revient à un but (30-29, 59e). Nîmes a la pression sur sa dernière possession. Au bord du refus de jeu, Hesham trouve finalement l'ouverture volant aux visiteurs la balle d'égalisation (30-28, 60e). Ouf ! Nîmes s'impose sur le fil et peut partir à Moscou avec le sentiment du devoir accompli.

Boris Boutet

Lidl Starligue. 3e journée. Salle : Parnasse. Spectateurs : environ 2 500. Arbitres : M.M Pierredon et Christmann. USAM Nîmes Gard 30-28 Limoges. Mi-temps (15-12). Deux minutes à Nîmes : Rebichon (15e, 43e), Dupuy (41e, 58e) Deux minutes à Limoges : Lindell (10e), Daoud (38e), Kolle (52e). 

USAM : Desbonnet (12 arrêts sur 31 tirs), Paul (1 arrêt sur 9 tirs); Poyet, Derisbourg, Gallego (0/1), Rebichon (3/4), Nyateu (0/1), Jakobsen (6/7), Gibernon, Dupuy, Hesham (4/5), M.Salou (1/2), Tobie (2/6), Acquevillo, Minel (6/8), Sanad (8/12). Entraîneur : Franck Maurice.

Limoges : Idrissi (8 arrêts sur 31 tirs), Serdarevic (2 arrêts sur 9 tirs);  Suty (2/3), Emonet (2/2), Dolenec (3/7), Kervadec (2/3), Gajic (4/5), Lindell (4/9), Zabic, Nieto (3/5), Kolle (1/3), Lumbroso (4/7), Daoud (3/3). Entraîneur : Tarik Hayatoune. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité