Faits DiversGardJustice

GARD Moutons attachés dans une petite voiture : la justice ordonne la confiscation des trois animaux

Prochainement, Rafael devrait signer un contrat d'éco-pâturage avec la Ville de Montfaucon. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"C'est interdit de transporter des moutons dans une voiture ? Je ne le savais pas", affirme le quadragénaire à la barre du tribunal de police de Nîmes.

Ce dernier a été contrôlé par les gendarmes, sur la commune de Caissargues, le 25 avril dernier. Les militaires avaient été surpris d'apercevoir trois moutons attachés à l'arrière du petit véhicule. Le mis en cause, présent lundi au tribunal de police, était poursuivi pour deux infractions : "transport d'animaux vivants destinés à la consommation dans des conditions sanitaires non conformes" et "transport d'animal vertébré vivant non identifié ou non enregistré".

Cet homme, âgé de 46 ans, a écopé de 500 euros d'amende. Par contre, il ne pourra pas récupérer les ovins comme il le souhaitait, puisque la justice a décidé la confiscation des scellés... c'est-à-dire des moutons. Et bêêêh !

Boris de la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité