A la uneActualitésGardPolitique

ÉDITORIAL Éric Zemmour, l’échec d’Emmanuel Macron

Photo d'illustration DR

C'est demain, mardi, que s'ouvre la campagne présidentielle avec les annonces attendues d'Emmanuel Macron dans le cadre du programme France 2030. Nouvelles technologies fléchées sur la protection de l'environnement avec le développement de l'hydrogène, des batteries électriques, des petits réacteurs nucléaires. Et pour faire un peu rêver : des investissements pour l’espace ou encore dans les puces électroniques Made in France. Un joli programme présidentiel 2022-2027. Ne soyons pas dupe, l'unique objectif de l'Elysée est de convaincre les Français qu'il est possible d'aller plus loin. Faire croire en la capacité d'Emmanuel Macron de mettre en route la fameuse Révolution qu'il proposait déjà dans son essai à l'époque où il était ex-ministre de l'Économie, mais surtout candidat à l'élection présidentielle de 2017. Élu, il a été finalement assez décevant entre amateurisme - particulièrement au début de la crise sanitaire -, tergiversations économiques qui ont enflammé le monde social et haute estime de soi qui ont fini par lasser. Et même créé une cristallisation négative pour tout ce qui touchait de près ou de loin à la Macronie. Pour preuve, toutes les élections intermédiaires se sont soldées en cinq ans par un échec de la majorité présidentielle. Incapable de convaincre les petits gens, les sans-dents comme son prédécesseur le disait... Mais le plus grand regret est peut-être à venir. En mai prochain, si les choses se passent aussi bien que les sondages l'annoncent pour Éric Zemmour, c'est lui et lui seul qui devra assumer. On se souvient de ses promesses de 2017 s'engageant à réconcilier la France et à faire reculer le Rassemblement national. Il n'a réussi qu'à moitié. Marine le Pen est démonétisée certes. Mais il a enfanté un monstre encore plus dangereux. Qui a, cerise sur le gâteau, les faveurs d'une bonne partie des médias. Un peu comme un certain Macron à l'automne 2016... Si aujourd'hui les gens se tournent vers l'extrême-Droite comme semblent le dire les études d'opinion, c'est qu'Emmanuel Macron a raté son pari. Mais le président jupitérien en a-t-il conscience ? Quelle est sa solution ? Il a sept mois pour sortir un lapin du chapeau...

Abdel Samari

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

2 commentaires

  1. L’échec de Macron, vraiment ?

    Analyse erronée sans prétendre ni vouloir défendre le Président de la République.

    “Amateurisme” dans la crise du Covid ???
    Que dire de nos voisins et en particulier l’Angleterre de Boris Johnson …

    Les sondages “annoncent” désormais.
    Malheureusement, c’est un manque cruel d’honnêteté journalistique ou de professionnalisme. En fait, ils offrent une probabilité, ni plus, ni moins.

    Macron aurait “enfanté un monstre”.
    C’est une blague ?? Savez-vous qu’Éric Zemmour n’a pas attendu M. Macron pour être raciste ou négationniste ? Les dernières décennies et leurs Présidents successifs ont provoqué une fracture sociale dans laquelle les extrêmes s’engouffrent. Cela ne relève donc pas d’un homme mais de l’abandon de différents gouvernement politique, gauche comme droite.

    Enfin, dire que M. Zemmour aussi “monstrueux” soit à la faveur des médias relève de la diffamation. Que les chaines privées de Vincent Bolloré lui fassent la part belle est une chose. De faire un amalgame en soutenant que l’ensemble des médias seraient favorable à M. Zemmour est un mensonge (et pourquoi pas un complot aussi).

    “semblent le dire les études d’opinion” vos sources ?

    Votre analyse est succincte, biaisée et mensongère. Vous parliez d’amateurisme, cet article en est un très bon exemple journalistiquement parlant.

    À bon entendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité