ActualitésAlès-CévennesÉducationSanté

ALÈS Les collégiens de Diderot fabriquent des coussins pour les opéré(e)s du cancer du sein

8 élèves de 3e du collège Diderot fabriqueront des coussins pour les femmes opérées du cancer du sein. (Photo Corentin Migoule)
Huit élèves de 3e du collège Diderot fabriqueront des coussins pour les femmes opérées du cancer du sein. (Photo Corentin Migoule)

Fraîchement nommée au collège Denis-Diderot d'Alès, l'enseignante Naïma Guernine y mène un projet pédagogique avec ses élèves de 3e Segpa dans le cadre d'Octobre rose. Il conduira ces derniers à fabriquer des coussins post-opératoire ainsi que des sacs à destination des patients opérés du cancer du sein.

Le 2 octobre dernier, Naïma Guernine participait à une marche caritative organisée dans le cadre d'Octobre rose par l'association Les Amazones, à Saint-Jean-du-Pin. Après la course, un échange avec les membres de l'association, dont son président, Patrick Étienne, faisait émerger la volonté de la structure de fabriquer des coussins, à glisser sous le bras, à destination des patientes alésiennes opérées du cancer du sein.

Fraîchement nommée enseignante au collège Denis-Diderot d'Alès, Naïma Guernine s'est emparée du sujet, en soumettant à une partie de ses élèves de 3e Segpa (Section d'enseignement générale et professionnelle adaptée), un projet pédagogique incluant un atelier de couture. "Ce sont des élèves en grande difficulté scolaire avec lesquels il est préférable d'opter pour de la pédagogie de projet", justifie l'enseignante.

Et d'ajouter : "C'est aussi le moyen de mener des projets en lien avec l'actualité, en l'occurrence Octobre rose, tout en travaillant la mixité." En effet, huit élèves font partie de l'aventure qui a débuté il y a quelques jours par une prise en main de la machine à coudre. Si les filles sont majoritaires (six), deux garçons composent le groupe.

Des sacs en coton pour envelopper les drains

D'autant que "le cancer du sein, bien que ce soit très rare, peut aussi toucher les hommes", avance Naïma Guernine, suscitant la stupéfaction du groupe classe. S'il est prévu que les élèves réalisent trois coussins chacun (24 au total), ces derniers sont aussi mobilisés sur une autre action. "Faute de moyens, au centre hospitalier d'Alès, on donne des sacs-poubelles aux personnes opérées pour mettre leur drain. Ça m'a interpellée", regrette l'enseignante.

Ainsi, en plus des coussins, les collégiens vont concevoir 16 sacs en coton. "On a lancé un appel aux dons de tissus dans toutes les classes de l'établissement, ce qui a permis à mes élèves de travailler leur expression orale", apprécie Naïma Guernine, pas peu fière d'être à l'origine de ce projet empreint de transversalité.

Ce vendredi 22 octobre, en matinée, la classe Segpa a reçu la visite de Virginie Péchoux, coordinatrice gardoise de l'association Lovely Solidarity. Cette dernière a initié les élèves au découpage de leur propre patron de couture, étape indispensable à la conception future des sacs, tandis que l'enseignante a répondu à une série de questions des adolescents sur une maladie pour laquelle environ 60 000 nouveaux cas par an sont recensés en France.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité