A la uneActualitésEnvironnementGardNîmesSociété

FAIT DU JOUR Nîmes aux portes de l’Espagne pour moins de 30 euros

Fin du maquillage, direction la gare... (Photo Anthony Maurin).

L'Espagne s'offre à vous. De Barcelone à Madrid au départ de Nîmes partez en vacances l'esprit serein.

Julien Plantier au centre, accompagné par David Cortès sur la gauche et XavierDouais à droite de l’image (Photo Anthony Maurin).

Nîmes n’a jamais été aussi proche de l’Espagne via Barcelone. Renfe-Sncf compte accélérer les allers-retours entre la péninsule ibérique et la cité des Antonin. Explications.

Le monde du voyage change. Avec la crise sanitaire, il évolue plus vite que prévu. Avec la crise environnementale, il doit se transformer plus rapidement qu’imaginé, mais ce sont les consommateurs qui donneront le ton. Le train semble donc un excellent compris pour voyager malin et sain.

Premier adjoint au maire de Nîmes, Julien Plantier est heureux de recevoir David Cortés, le directeur de Renfe-Sncf : « Nîmes est une cité hispanique grâce à son histoire, sa culture, le flamenco, les ferias, la Vuelta… Nous sommes tournés vers nos voisins espagnols et eux aussi doivent profiter de nos atouts touristiques quand ils viennent. C’est aussi ça le développement économique par le tourisme. Nous sommes en pleine opération séduction et nous serons en capacité d’accueillir ce public. »

David Cortés, directeur de la Renfe-Sncf (Photo Anthony Maurin).

David Cortés lui répond : « Nous sommes accueillis dans la salle des mariages, c’est un symbole car nous fêtons les 25 ans de l’union entre Renfe et Sncf. » En effet, les deux entités ont fusionné pour offrir au public le meilleur de la grande vitesse au service de la mobilité durable et le tout à moindre coût. 19 destinations sont d’ores et déjà connectés.

Avec cinq allers-retours par jours, soit dix trains, Nîmes est dans le tronc commun de la ligne Paris-Barcelone. De plus, la ligne grande vitesse met Barcelone à 3h20 (6h40 pour Madrid) de Nîmes au prix record de 29 euros. Vous pouvez aussi aller à Figueras, Gerone, Tarragone, Saragosse ou Madrid ! Dès 2022, les trains vont progressivement monter en puissance. Le but du jeu sera de faire la liaison entre Amsterdam et Séville via Nîmes ! Dans un train classique comme un TGV Inoui par exemple, on compte 509 passagers. Si vous voulez tenter la game supérieure, AVE, vous ne serez que 347, mais vous paierez plus cher car les prestations sont autres.

Dans ces trains, 30 % des passagers sont Français, 26 % Espagnols, 12 % Américains, 5 % Britanniques, 4 % Argentins… « Le train, c’est pour le loisir pour plus de la moitié de nos passagers. 42 % d’entre eux aiment le train parce qu’ils partent et arrivent en centre-ville« , lâche le directeur David Cortés. Et la gare de Nîmes-Pont du Gard alors ? « En 2021, tous les trains arrivent en centre-ville. L’année prochaine, nous serons contraints d’en faire arriver un sur dix en gare de Nîmes-Pont du Gard, mais nous préférons vraiment celle du centre-ville ! » Bref… Avec le train, les gens apprécient les paysages, ressentent moins de stress, ont plus de confort, profitent du temps pour s’occuper à faire autre chose, bénéficient de tarifs attractifs, peuvent venir avec trois bagages sans problème et respectent un peu plus l’environnement.

En 2017, Nîmes accueillait le départ du tour cycliste d’Espagne, La Vuelta au pied de la Maison Carrée (Photo Archives Anthony Maurin).

« En 25 ans, 13 millions de voyages ont été faits entre les deux pays. Après dix années de ligne grande vitesse, on parle de 675 000 tonnes de CO2 économisées… C’est l’équivalent de la consommation d’une ville plus grande que Paris !« , note David Cortés qui espère que l’aspect environnemental se développera plus au fil des années. Pour Nîmes, 350 000 voyages ont été effectués entre 2017 et 2019. Le trafic a grimpé de 12 %, de 15 % de Figares ou Gerone et de 10 % depuis Madrid. « Nîmes accélère deux fois plus vite dans sa mobilité et son attrait touristique par rapport à l’ensemble de nos routes. C’est d’ailleurs la ville d’Occitanie qui résiste le mieux à la période Covid. Le travail de l’office tourisme Nîmes est excellent. »

Visiblement les gens veulent bouger, mais pas trop. Ils veulent voyager, mais pas trop loin. Le doublement des fréquences entre l’Espagne et Nîmes en 2022 et une nouvelle augmentation en 2023 devrait développer cet effet. Pour ne rien gâcher à la chose, vous pouvez d’ores et déjà réserver votre billet à six mois !

(Photo Anthony Maurin).

Xavier Douais, adjoint de la Ville de Nîmes élu au tourisme, est conscient de l’apport économique de ces séjours : « Je ne peux que me réjouir du développement de ces lignes. Si Nîmes résiste, c’est peut-être le fait de notre travail. La clientèle espagnole est la deuxième plus importante ici après les Allemands, mais devant les Britanniques. Nous ciblons les voyagistes et la presse pour qu’elle en parle en Espagne. L’Espagne est l’un de nos principaux marchés et, en tant que Nîmois, je connais l’intérêt des Nîmois pour l’Espagne. Barcelone est une ville prisée et repose sur trois piliers comme nous : le patrimoine, la culture et l’événementiel. Les Catalans comme les Espagnols sont les bienvenus ici ! »

À 29 euros l’aller à partir du centre-ville de Nîmes jusqu’au centre-ville de Barcelone, comment se passer de cette offre ? Oublier l’onéreuse essence, le parking à l’aéroport ou dans Barcelonne, le péage, le stress de la conduite… Si vous vous y prenez assez tôt, vous pourrez faire partie des petits heureux qui voyagent à bas prix !

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité