A la uneNîmes OlympiqueOAC AlèsRCNSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce vendredi 5 novembre

Gaëtan Paquiez a évoqué un probable départ du NO en fin de saison (Photo Corentin Corger)

Comme chaque jour, du lundi au vendredi, découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Ferhat absent pour Sochaux. Demain à 15h, dans le cadre de la 15e journée de Ligue 2, Nîmes Olympique (17e) qui reste sur une série de neuf matchs sans victoire se déplace au stade Bonal pour affronter Sochaux, deuxième. Pour cette rencontre qui s'annonce délicate, Pascal Plancque est privé de Ferhat, bloqué du dos. Martinez qui a recommencé à courir et Briançon, qui a repris une légère activité après son opération du genou, sont toujours absents. Ainsi, pour remplacer l'international algérien, c'est Ponceau qui devrait retrouver une place de titulaire au milieu de terrain. Sur le banc, c'est Doucouré qui est de retour après avoir fait les frais des choix du coach lors des cinq dernières journées. Le Malien a été préféré à Aribi qui ne devrait pas aller jouer avec la réserve tout comme Sarr. "Le souci que l’on a, c'est que la réserve joue sur un terrain synthétique en très mauvais état. On peut envoyer des jeunes mais des pros dans ces conditions, c’est compliqué. Il y a des risques de blessure", justifie Pascal Plancque qui aimerait pourtant donner du temps de jeu au milieu sénégalais revenu en forme. "Il est beaucoup mieux mais il a encore une grosse marge à franchir pour jouer un match à haute intensité", assure son coach qui attend encore avant de le convoquer pour la première fois cette saison.

Le groupe retenu : Bratveit, Dias - Paquiez, Burner, Ueda, Guessoum, Sainte-Luce, Philibert - Fomba, Cubas, Delpech, Eliasson, Valerio, Ponceau, Benrahou - Koné, Doucouré, Omarsson. 

Le onze probable : Dias - Paquiez, Ueda, Guessoum, Sainte-Luce - Cubas - Benrahou, Ponceau, Fomba (cap.), Eliasson - Koné. 

"Plus proche d'un départ." Avant le coach, c'est Gaëtan Paquiez qui est venu s'exprimer en conférence de presse (extrait à retrouver ci-dessus en vidéo). L'occasion pour le latéral droit formé au NO, qui n'a connu qu'un seul club dans sa carrière, de revenir sur son souhait de départ l'été dernier. "J'en ai eu envie parce que je suis en fin de contrat (juin 2022) et je ne voulais pas en arriver là. J'ai une famille et je pense à leur intérêt. Malgré ça, j’ai toujours été derrière le groupe", confie celui qui est sur le terrain le dernier, en l'absence de Briançon, a incarné la génération qui s'est sauvée avec les huit points de retard et qui est montée ensuite en Ligue 1. Malgré ce couac, il reste totalement investi pour aider les Crocos : "Lors du match au Paris FC, le coach était suspendu. J’étais quasiment coach sur le terrain. Je bougeais tout le monde, dans l’état d’esprit je suis encore là." L'arrière droit a aussi confié qu'il quitterait sans doute le club de son coeur en juin prochain, "c’est sûrement ma dernière saison ici. On est bientôt en décembre, aucun pas n'a été fait vers moi donc je suis plus proche d’un départ qu’une prolongation." Pour rappel, huit autres joueurs sont en fin de contrat en juin 2022 : Bratveit (prêt), Ponceau (prêt), Briançon, Martinez, Guessoum, Sainte-Luce, Valerio et Ferhat.

N3

L'infirmerie se vide. Si l'OAC a compté jusqu'à sept blessés il y a quelques semaines, il semblerait que les pépins physiques laissent quelque peu tranquille les hommes de Stéphane Saurat. "L'ensemble des joueurs blessés a repris l'entraînement, y compris Melvyn Ritas" - blessé de longue date -, se réjouit l'entraîneur alésien. C'est notamment le cas de Joakim Balmy, absent lors des deux dernières rencontres, et qui pourrait faire sa réapparition dans le groupe. Sur le chemin du retour, Laley Fofana, Aïssam Fadil, et Aloïs Chabassut, s'entraînent encore à part. Auteur d'une entrée convaincante qui a donné la victoire aux siens face à Blagnac dimanche (4-3), Zakariaa Saoudi entrevoit une place dans le onze de coach Saurat. Quoiqu'il en soit, c'est avec une équipe compétitive que le leader réceptionnera son dauphin (Beaucaire) à Pibarot ce samedi soir. Dans les autres matchs de cette 7e journée de N3, Nîmes Olympique II, toujours à la recherche de sa première victoire cette saison, reçoit Muret demain à 17h à la Bastide. À 18h, Aigues-Mortes (5e) se déplace sur le terrain de Blagnac (3e).

USAM Nîmes Gard

Franck Maurice et David Tebib (Photo Boris Boutet)

Pas de joker médical. Depuis quelques semaines, l’USAM est plombée par les blessures longue durée : Tesio (retour espéré en deuxième partie de saison), Hesham (saison terminée), Minel (qui doit se faire opérer le 16 novembre d’une hernie linguinale et qui ratera plusieurs mois de compétition), Nyateu (encore absent dix à quinze jours) ou encore R. Salou (date de retour indéterminée). Pour autant, aucun joker médical n’est attendu dans les prochains jours. « Le marché est très fermé, explique le président David Tebib. Aucun joueur pouvant apporter une véritable plus-value au groupe ne m’a été proposé. La solution doit venir de nous. » Particulièrement handicapée sur le poste de demi-centre, l’USAM devrait confier les clés du jeu à Guigou, Gallego et le jeune Derisbourg dans un rôle d’impact-player.

Franck Maurice menacé ?  Dans une mauvaise passe avec une série en cours de quatre défaites et un match nul, l’USAM devra enchaîner trois matches à domicile importants après la trêve internationale avec les réceptions de Montpellier (1/4 de finale de Coupe de la Ligue), Chambéry (championnat) et Lisbonne (Ligue européenne). « Depuis quelques semaines, le niveau de jeu n’est pas au rendez-vous, pointe David Tebib. Avec toutes ces absences, il faut innover tactiquement. Comme dans tous les sports, l’entraîneur est le premier fusible quand les résultats ne sont pas là. Mais ce qui doit nous animer pour le moment, c’est l’opération commando pour ces trois matches à venir. On fera le bilan à la sortie. » De son côté, le coach Franck Maurice souhaite miser sur « un jeu plus fluide, basé sur la passe plus que sur les duels » pour les prochains matches. Il devra composer avec un effectif très réduit en cette fin de semaine. Seuls sept pros sont sur le pont : Gallego, Guigou, Rebichon, Dupuy, M.Salou, Poyet et Jakobsen. Lundi, Tobie, Acquevillo, Desbonnet, Paul et Sanad doivent rentrer de sélection et viendront renforcer l’équipe. « Il faudra retrouver la fraîcheur et l’enthousiasme un peu perdus ces derniers temps », se projette Franck Maurice qui compte aussi beaucoup sur l’apport des jeunes Gibernon, Joblon, Vincent, Derisbourg et Pugliese en cette période difficile.

Rugby Club Nîmois

Baptiste Nierat n'avait plus été titulaire avec le RCN depuis trois saisons (Photo RCN)

Nierat, le grand retour. Demain à 18h, le Rugby Club Nîmois se déplace sur le terrain de Pamiers pour la 8e journée dans cette poule 3 de Fédérale 1. Un choc en Ariège où le leader gardois, avec deux points d'avance, va tenter de conserver la tête du championnat chez son dauphin qui compte aussi six victoires et une défaite au compteur. Pour cette rencontre, le RCN peut compter sur le retour de son homme fort, Darmon, qui était absent à cause d'une blessure depuis un mois. Au poste de troisième ligne, le tout jeune Valentin Tonin (18 ans) va fêter sa première titularisation en Seniors. Il était déjà apparu une vingtaine de minutes lors de la défaite face au club toulousain de Toec Toac. Et puis c'est le grand retour du demi de mêlée Baptiste Nierat qui n'avait plus débuté un match sous le maillot du RCN depuis la saison 2018/2019. Il y a eu ensuite un passage à Châteaurenard puis la pandémie. Après deux apparitions en début de saison, il est titulaire demain pour former la charnière avec Debladis.

XV de départ : Nouri, Benyachou, Oliver - Gonzalez, Luez - Tonin, Roca (cap.), Sparano - B.Nierat, Debladis - R.Pichard, Darmon, Mazet, Valderrama - Roche. Remplaçants : A.Nierat, Duprat, Gely, Villier, B. Pichard, Guillimin, Roucayrol, Ciccioli. 

Tennis

Les Gardois brillent en double. Si aucun gardois n’a atteint le tableau principal du Master 1000 de Paris-Bercy en simple, les tennismen du département brillent en double. En difficulté en solo ces dernières semaines, Benjamin Bonzi s’éclate avec son partenaire Arthur Rinderknech. Les deux Français ont d’abord éliminé Tsitsipas (3e mondial en simple) et Qureshi (7/6 6/4) au premier tour avant d’éliminer des purs spécialistes de la discipline ce jeudi Dodig et Melo (6/4 6/7 12/10), têtes de série numéro 8 du tournoi et l’une des meilleures paires du monde. Une montagne se dresse devant eux en 1/4 de finale ce vendredi à 19h : la paire française Herbert/Mahut, double vainqueur de Roland Garros. Pur spécialiste du double, le Nîmois Fabrice Martin (33e mondial) s'est arrêté au stade des quarts de finale cet après-midi avec son compère allemand Andreas Mies. Si la paire a facilement dominé, hier, le tandem Tecau/Krawietz (6/3, 6/3), tête de série numéro 7 du tournoi, elle a été éliminée face au duo Puetz /Venus battu 7-5, 7-5 en 1h40 de jeu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité