A la uneActualitésJusticePolitiqueSantéSociétéVidéo

LES DÉBATS DE 13H Mouvement #MeToo et légalisation du cannabis

Hier soir, sur le plateau de Bonsoir le Gard, les journalistes, sociétaires et invités ont comme d’habitude débattu de plusieurs thèmes d’actualité. Une petite séance de rattrapage pour ceux qui ont manqué l’émission avec un menu riche et varié : mouvement #MeToo et légalisation du cannabis.

Le jeudi 25 novembre était dédié à la lutte contre les violences faites aux femmes. Le Premier ministre, Jean Castex, en a profité pour annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre ce fléau avec la création de nouvelles places d’hébergement, le déploiement de téléphones «  »grave danger » » et l’instauration d’une Semaine de l’égalité entre les filles et les garçons à l’école. Plus que ces mesures gouvernementales, c’est un mouvement spontané qui a grandement participé à faire avancer la cause des femmes, le mouvement #MeToo. Quatre ans après le lancement de ce hashtag sur les réseaux sociaux, la parole des victimes s’est libérée. Aujourd’hui, elles n’ont plus honte et ne culpabilisent plus pour dénoncer les violences subies. Mais ce mouvement a aussi ses travers. Et jette en pâture n’importe quelle personnalité sans prendre en compte la présomption d’innocence, un droit fondamental. Alors, aujourd’hui, le mouvement #MeToo est-il le seul tribunal pour les prédateurs sexuels et les hommes violents ?

***

Depuis mercredi, l’Allemagne a un nouveau gouvernement composé des Verts, des libéraux et des sociaux-démocrates. Les trois formations n’ont qu’un seul objectif après 16 années de pouvoir d’Angela Merkel : oser plus de progrès. Cela passera par une meilleure protection de l’environnement, et la sortie du charbon anticipée. Mais aussi la légalisation du cannabis. Qui s’inscrit dans l’ambition de contrôler la qualité et de garantir la protection de la jeunesse. Alors demain, est-ce que la France pourrait faire de même ? Ce n’est pas sûr du tout. D’abord parce que le président de la République y est absolument opposé, pointant les effets désastreux de la consommation sur la santé. Une contradiction avec le candidat Macron de 2016, qui constatait une forme d’efficacité de la légalisation. Une contradiction aussi quand on observe la recrudescence des trafics de drogue dans de nombreuses zones en France.

Les débats en vidéo :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité